Economie

Transports – Réouverture des aérodromes en vue

Les aérodromes régionaux seront rouverts à une date encore inconnue.

Le ministère du Transport et de la météorologie, dans son bilan, évoque une avancée dans l’étude de partenariat pour l’ouverture des aérodromes.

Quarante-quatre aérodromes régionaux secondaires seront rouverts au transport aérien. Un processus de désenclavement en cours de mise en œuvre selon le ministre du Transport et de la météorologie, Beboarimisa Ralava, dans la présentation du bilan de son département. Une échéance exacte n’a pas été mentionnée malheureusement. « Le programme est en cours de mise en œuvre. Aéroports de Madagascar (Adema), délégataire de l’Etat dans la gestion des aéroports, a établi un programme pour mettre ces aérodromes en gestion avec des sociétés privées locales, le contrat pouvant varier de la concession, ou de la gestion en partenariat entre Adema et les sociétés privées », soulève-t-il.
Les enjeux du désenclavement sont ainsi évoqués car certains se trouvent dans des petites localités éloignées. Le vaste projet, à compter dans les Partenariats publics privés (PPP), permettra également de soulager des opérateurs économiques travaillant dans la collecte et la production de vanille, de fruits de mer, de girofle ou présents dans l’industrie minière. Le bilan soulève, par ailleurs, que les pistes des aérodromes de Mana­kara, Mananara, Manan­jary, Maroantsetra et Fianaran­tsoa ont été remises en état.

Autres secteurs
Afin que les aéroports des grandes villes puissent recevoir des vols internationaux et régionaux, le ministère informe qu’un processus de mise en conformité pour une certification auprès de l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) est enclenché.
« L’OACI s’est prononcée en ce qui concerne la certification des autres aéroports tels que Toliara, Taolagnaro, Toama­sina, Mahajanga, Antsiranana, Morondava et Sainte-Marie. Le ministère s’attend à ce que cette phase aboutisse courant 2019. Les aéroports de Toliara et Taolagnaro accueillent déjà, depuis le début du mois de décembre 2018, des vols d’Air Austral et Air Mada­gascar provenant de Saint-Denis, la Réunion », souligne encore le ministre Beboarimisa Ralava. Sur les autres secteurs du transport, le ferroviaire affiche un taux de réalisation de 15%. Le ministère a également engagé des négociations avec des sociétés privées pour la gestion de l’axe FCE (Fianaran­tsoa Côte-Est) reliant Mana­kara et 74 kilomètres de rails ont été réhabilités.
« Les moteurs et induits des locomotives opérationnelles ont été multipliés en nombre pour pallier les pannes de ceux qui ont fonctionné auparavant », détaille le bilan. Les réseaux Antana­narivo – Antsirabe et Mora­manga-Alaotra ont subi des améliorations.
À propos du secteur maritime, l’extension du port de Toamasina et ceux de Nosy-Be et d’Ankify destinés au tourisme local, les embarcadères / débarcadères des ports du Canal des Panga­lanes, de Lokintsy à Sainte-Marie, de Mahanoro et de Masiakampy, a été soulignée. L’assainissement ou une meilleure gestion du canal des Pangalanes, prévus avec le royaume du Maroc n’ont pas été soulevés.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il ne rêve pas ce ministre de Transport et de la Météorologie Mr Beboarimisa Ralava et maintenant il annonce les réouvertures des aéroports des provinces et même réhabilités les rails alors qu’il faut moderniser .Ce Monsiur est en train de changer sa veste alors qu’il a été Ministre de Rajao le conrompu