Actualités Sport

Cyclisme – Championnats de Madagascar – Jean Marc et Julien en démonstration

La ligue d’Analamanga a dominé le championnat national avec la prestation des coureurs du FCSA à l’instar de Jean Marc Rakotonirina et de Julien Rakotondravony, les nouveaux champions de Madagascar.

L’esprit d’équipe a primé. Durant les championnats de Madagascar de cyclisme qui ont été
courus samedi au by-pass et hier sur la RN4, les coureurs d’Analamanga licenciés au club Force Cyclisme Sportive Analamanga (FCSA) se sont montrés dans une grande forme.
Samedi, durant l’épreuve de la course contre la montre individuelle de 8,2km au by-pass, c’est le légendaire Jean Marc Rakotonirina qui s’est imposé avec un temps 11mn07s98. Une épreuve de prédilection pour ce grand sprinteur malgache, qui a prouvé une fois de plus qu’il reste une référence pour le cyclisme malgache. Emile Randria­nantenaina (11mn29s91) et Jean de Dieu Rakotondrasoa alias Ravoatabia complètent le podium (11mn38s20)
«Tout est question de préparation et il n’y a pas de miracle en cyclisme. Au niveau du FCSA, on s’est donné les moyens pour être performant durant le championnat national niveau du FCSA. C’est juste le résultat d’un effort collectif qu’on a pu mener tout au long des deux jours de compétition», rappelle Jean Marc Rakotonirina.
Dans l’épreuve reine de la course en ligne de 140 kilomètres (Andrano­tapahana -Vohikanto – Andranotaphana) qui s’est courue tout au long de la RN4, c’est un autre coureur du FCSA qui s’est illustré. Parti dans un groupe de dix coureurs où il y avait, entre autres, le champion d’Analamanga en titre, Mazoni Rakoto­arivony, mais aussi Emile Randria­nantenaina, ainsi que Joharivelo Andrianjaka, Julien Rakotondravony a attaqué au soixante treizième kilomètre. Une attaque qui a été suivie de près par Mazoni Rakotoarivony mais qui a été contrôlée par les coéquipiers de Julien Rakoton­dravony qui n’étaient autres que Jean de Dieu Rakoton­drasoa, Emile Randria­nantenaina, Jean Marc Rakotonirina et Tojonirina Rabemananjara.

Mazoni tout seul
Avec une telle situation où il se trouvait à un contre cinq, Mazoni Rakotoarivony aura tout donné en s’époumonant juste derrière Julien mais a du s’incliner au final. Dama Miarantsoa, qui devait l’épauler a dû se retirer de la compétition pour cause de maladie. Les deux coéquipiers qui pouvaient faire quelque chose n’étaient autres que Célestin Rakotohasimbola et Jean Pierre Rakotonirina. Malheureusement, ils n’ont pu suivre le rythme de course infernal du groupe des poursuivants. Julien, de son côté, a réussi à contrôler sa course en enregistrant toujours une marge de deux minutes d’avance depuis Vohikanto, passant l’école primaire publique d’Ampanotokana, trois kilomètres avant d’entrer à Mahitsy et jusqu’à la ligne d’arrivée à Andranotapahana.
«On a prévu de gagner et on l’a fait. J’avais quatre coéquipiers qui contrôlaient et qui surveillaient Mazoni Rakotoarivony. J’étais donc assez serein devant pour finir ma course tout en maintenant mes efforts. C’est une victoire d’équipe et je félicite mes coéquipiers pour ces deux jours de compétition où on a pu s’exprimer et gagner deux titres de champion de Madagascar» s’enthousiasme Julien Rakotondravony, qui a fait un meilleur temps que Mazoni Rakotoarivony, crédité de 3h41mn34s au championnat d’Analamanga, sur le même parcours sur la RN4, au mois de juin.
Complètement épuisé, Mazoni a terminé quatrième devant Jean de Dieu Rakotondrasoa, suite à un sprint qu’il a engagé avec Emile Randrianantenaina (2e) et Jean Marc Rakotonirina.

Dina Razafimahatratra