Actualités Social

La Réunion Kely – Le couple présidentiel gâte les habitants

Voahangy et Hery Rajaonarimampianina se sont rendus à La Réunion Kely, hier. Un évènement très attendu par les habitants de ce secteur. «Nous souhaitons que l’État ne nous tourne pas le dos», affirme Radoniaina Ranjalahy, dit «Karàna», président de l’association des habitants défavorisés de La Réunion Kely.
Depuis jeudi, cinq cents, sur les huit cent cinquante habitants, de la Réunion Kely ont été mobilisés pour une activité Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) pour le curage des canaux. Chaque particant a reçu une compensation de 5 000 ariary en contre partie.
Lors du passage du couple présidentiel hier, des vivres ont été distribués. Trois cents familles ont été gâtées pour cette fin d’année. Chaque famille a reçu un litre d’huile, 5 kilos de riz, une boîte de lait concentré. Cent tentes et des palettes ont été également reparties. Le président de la République Hery Rajaonari-mampianina compte continuer ces actions pour La Reunion Kely. Il a promis une solution durable pour mettre fin à la galère de la population de La Réunion Kely. En attendant le BNGRC installe cent tentes de 12m2 pour humaniser les conditions de vie à La Réunion Kely.
La plupart des habitants de petits quartiers ne pouvaient que survivre dans le triage des ordures pour le moment. À part le travail plus ou moins décent, les habitants de la Réunion Kely souhaitent une amélioration de leur habitation.

Mamisoa Antonia

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • « Il a promis une solution durable pour mettre fin à la galère de la population de La Réunion Kely »… et les Malagasy se souviennent bien du fameux promesse de fin de delestage il y a 4 ans ! Ne prends jamais le Malagasy pour des riens…

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité