Culture

Portrait – Les œuvres de Yasmine Fidimalala reflètent sa personnalité

Yasmine Fidimalala puise dans ses racines pour s’élever haut à travers l’art. 

« Aucune branche d’un arbre ne peut prétendre toucher les nuages, ni monter au paradis, sans que ses racines ne descendent d’abord dans les profondeurs de la terre ou de l’enfer », philosophe Yasmine Fidimalala, une artiste plasticienne. Et les œuvres de la bonne femme suivent cette réflexion.
« Des racines et des ailes », le titre de sa prochaine exposition, qui va se tenir au Tamboho Boutik dans l’enceinte de Tana Water Front à Ambodivona, en est la preuve. Vingt toiles, qui évoquent l’origine de l’artiste, la femme dans toute sa splendeur, et les enfants, orneront les murs de cet établissement du 30 novembre au 20 janvier.
Le vernissage est prévu ce soir à 19 heures. « Tout m’est source d’inspiration permanente. L’humanisme et l’humain me passionnent particulièrement. Je suis sensible au respect, au sens de la responsabilité, et au civisme. Je m’engage volontairement dans les actions des organismes qui travaillent dans ce sens », rajoute-t-elle.
Yasmine Fidimalala a forgé son art à l’école préparatoire des Beaux Arts de Bordeaux. Ses fresques se démarquent par l’intensité des couleurs qui donnent une dimension à chaque œuvre. Du surréalisme à l’abstrait, Yasmine Fidimalala excelle dans l’art du portrait avec une parfaite expression du visage, une technique que son oncle Léon Fulgence lui a transmise.
Cette artiste d’une quarantaine d’années se sent épanouie dans l’art. Elle s’exprime aussi à travers la sculpture sur bois et le modelage en argile.