L'Express de Madagascar

Tsingy de Bemaraha – Une entente finalement trouvée

Le maire de Bekopaka, Francklin Miandrizoky a obtenu gain de cause. Il a décidé d’abord de bloquer le passage des touristes et visiteurs à l’entrée de ce patrimoine mondial, le 17 août, puis de faire entrer les visiteurs gratuitement quelques jours après. Des informations ont également circulé sur le fait que ce sont les droits d’entrée au parc des Tsingy de Bemaraha qui font fonctionner les quarante-deux autres parcs et réserves naturelles gérés par Madagascar National Park (MNP) dans tout le pays. Une situation ayant ainsi lésé la commune de Bekopaka, ne bénéficiant pas, depuis 2009, des 50% des retombées des droits d’entrée au parc avec ses quelques quinze mille entrées annuelles en moyenne. Le maire s’est ainsi révolté. Mais le 25 août, une forte délégation est descendue dans cette commune du district d’Antsalova, de la région Melaky, laquelle abrite directement les Tsingy de Bemaraha.
Le chef de la région Melaky, préfet de Maintirano, le député élu à Antsalova, le directeur régional de l’Environnement, de l’Écologie et des forêts pour Melaky, le directeur du Tourisme de Menabe, les deux présidents du Conseil d’administration des offices du Tourisme Menabe et Melaky, le directeur général adjoint du Madagascar National Parks, les communautés locales et le comité de défense des droits de la commune de Bekopaka, se sont ainsi réunis à Bekopaka. Il a été ainsi décidé que le partenariat entre la commune et le MNP devrait se redynamiser. Un accord écrit a été signé par tous les participants à la réunion.

Infrastructures
Madagascar National Parks, gestionnaire du site Les Tsingy de Bemaraha entend ainsi réaliser la mise en place d’infrastructures palpables dans la commune de Bekopaka, d’ici 2020.

« Des éclairages publics, des infrastructures d’eau potable, un Tranompokonolona, un stade municipal et une infrastructure de marché seront installés à court et moyen terme. Mais cette proposition devrait encore être soumise au Conseil d’administration du MNP pour que les réalisations s’effectuent le plus vite possible », relate l’accord signé par tous les acteurs de cette résolution de crise. Par ailleurs, il a été décidé qu’un représentant de la région Melaky, à l’instar du maire de Bekopaka doit faire partie du conseil d’administration du MNP. Une idée élue à l’unanimité pour être proposée à l’assemblée générale du MNP. Afin de réduire le phénomène d’insécurité, la détection des « kizo » et la mise en place de dispositifs ne permettant pas l’accès à ces cachettes ou voies d’esquive des bandits, à l’intérieur du parc, ont été soulevées. Le guichet unique déjà installé à Andadoany devrait refonctionner d’ici peu, sous la houlette du MNP et de la commune de Bekopaka.
« Le préfet de Maintirano, le député d’Antsalova et moi-même, assurerons le suivi de cet accord », a fait savoir le chef de la région Melaky, Guy Dolsain Harvely.