L'Express de Madagascar

Présidentielle – Les candidats recalés se rebiffent

Les dix candidats éliminés dénoncent des irrégularités dans la décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC) du 22 août. Ils vont déposer une requête à Ambohidahy ce jour.
À l’unisson. La liste des dossiers en instance à traiter par les Hauts conseillers constitutionnels s’allonge. Les candidats recalés dans leur décision du 22 août haussent le ton.

Ils dénoncent la précipitation de la Haute cour constitutionnelle (HCC) à sortir la liste des candidatures validées. « La Haute cour dispose de cinq jours pour examiner les dossiers de candidature. Toutefois, ils ont publié leur décision, la nuit même du dernier délai de dépôt. Cela veut dire qu’ils n’ont pas examiné les dossiers au fond. Ils ont juste vérifié s’ils sont complets », dénonce le parti Gasy antsika rehetra qui a présenté l’ancien chef de région Atsinanana, Alain Mahavimbina.

Ainsi, les dix candidats invalidés vont déposer une requête à Ambohidahy ce jour. Ils ont un point commun : l’absence de la quittance attestant le versement de la caution de 50 millions d’ariary. « Nous sommes unanimes. Nous réclamons les mêmes causes. Si la HCC reçoit notre requête, nous demandons la publication d’une nouvelle liste et de refaire le tirage au sort de l’ordre d’apparition des candidats dans le bulletin unique », explique James Rasoamaka, un des signataires de la requête.

Aucun recours possible
Le 12 juillet, la Commis­sion électorale nationale indépendante (CENI) et la HCC ont organisé une séance d’information des partis politiques. L’objectif a visé la compréhension commune du nouveau cadre légal du processus électoral. Dans son intervention, le président de la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa a exhorté les candidats à ne pas attendre les derniers jours pour déposer leurs dossiers.

« Seuls les dossiers complets reçus le 21 août avant 17 heures seront considérés. Aucun recours n’est possible », a-t-il précisé. Par ailleurs, une liste des pièces à fournir et les modèles de certaines des pièces exigées ont été disponibles sur le site web de la HCC depuis le 19 juillet. Ainsi, dans l’un de ses considérants, la HCC explique qu’elle «s’est assurée de la régularité des dossiers de candidature au fur et à mesure de leur réception (…) ». Cela a permis la publication de la liste validée à moins de 24 heures après la date butoir.

Une célérité qui a surpris les membres de la société civile Alliance Voahary Gasy et Transparency international-Initiative Madagascar qui ont demandé la disqualification de Andry Nirina Rajoelina, Marc Ravalo­manana et Hery Rajaonari­mam­pianina. « Nous avons pensé que la proclamation de la liste définitive des candidatures validées allait se tenir le 26 août. C’est dommage que la HCC a publié la liste plus tôt », regrette Ndranto Razaka­marina, président du conseil d’administration de l’AVG dans une conférence de presse en réaction sur un article rapportant le trafic de bois de rose il y a quelques jours.

Dans la rubrique « dossier en instance » du site web de la HCC figure une liste de neuf dossiers dont la plus ancienne date du 28 mars. Les requêtes aux fins de déchéance des députés transfuges déposés entre le 29 mai et le 1er juin n’ont pas encore eu des réponses.