Economie

Consommation – Hausse du prix du riz

Les prix prennent de l’envol. La denrée nationale s’achète actuellement, en moyenne à 50 ariary de plus que son prix du mois dernier. Le kapoaka (gobelet de mesure) du riz type Makalioka est vendu à 550 ariary si c’était encore à 500 ariary vers la fin du mois de juillet. Le riz rouge, très prisé s’achète sur les étals à 620 ariary contre 560 ou 580 ariary, il y a quatre semaines. Le kapoaka du riz de luxe est actuellement à 600 ariary contre 500 ariary il y a un mois, soit 100 ariary de hausse par kapoaka. « Ceci s’explique par le fait que nous entrons progressivement dans la période de stockage du riz d’avant la période de soudure, qui a un impact sur le prix sur le marché », précise l’Observatoire du riz.

Le gouvernement est ainsi tenu d’assurer la disponibilité du riz à un prix abordable pendant la prochaine période de soudure. « Le pays ne doit plus dépendre des importations institutionnalisées qui sont très
coûteuses. Une bonne politique pour l’Agriculture vient en amont d’une production suffisante de riz local. », propose Adèle Rahelimihajandralambo, ingénieur agronome et spécialiste en application de l’Opération d’Agriculture de Précision. 600000 tonnes de riz ont été importés l’année dernière en raison d’un contexte climatique défavorable, que le gouvernement n’a pas su prévoir.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Misy mitady hanao be vinany mandetika vary ndray any ho any ah! Mila ny fanaraha-maso akaiky avy @ fitondràna fa ianareo ihany no antenaina hahavaha io olana io.