Economie

Education – Sayna sort sa première promo­tion de développeurs web

Miser sur la révolution du digital et offrir une opportunité aux jeunes. Tel est l’objectif du projet Sayna, un projet à l’initiative propre de Matina Razafimahefa, depuis novembre 2017. Une douzaine de jeunes viennent de finir leur formation en développement web, dans le cadre de ce projet. La sortie de promotion, suivie de la présentation des jeunes, s’est déroulée, jeudi.
« Nous voudrions un accès gratuit et de qualité pour les jeunes. Ils ont droit à l’accès à l’éducation même s’ils n’ont pas les moyens financiers. Nous répondrons à cette problématique. L’idée derrière Sayna est aussi de répondre aux besoins des entreprises. Ça ne sert à rien de faire des formations si l’on n’a pas les compétences. Notre but c’est de matcher les besoins des entreprises avec les compétences de nos développeurs », explique Matina Razafimahefa, confondatrice de Sayna.
Une trentaine de jeunes ont concouru pour suivre des formations à Sayna mais une douzaine a été sélectionnée pour une formation intensive de 4 mois. Vers la fin de la formation, ils présenteront des projets et auront l’opportunité d’expérimenter leur savoir dans des entreprises locales voire internationales. « Pour être sélectionné dans la formation, il faut que les jeunes soient motivés, passionnés et prêts à travailler moins de deux ans dans une entreprise. À la fin de la formation, nous les plaçons dans des entreprises à Madagascar. Celles-ci financeront les coûts de formation des jeunes pour ensuite les recruter en alternance et après en tant que collaborateurs. En alternance veut dire trois semaines de formation dans les entreprises et une semaine chez nous », explique-t-elle.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité