Courrier des lecteurs Opinions

Bonnes résolutions du 5 juin –

Comme tous les ans, Madagascar se prépare à célébrer la journée mondiale de l’environnement (JME) le 5 juin prochain. Chez nous en particulier, bon an mal an, la JME est toujours célébrée dans un ramdam de festivals et autres évènements, grands discours et opérations de communication. Les journées mondiales sont, il est vrai, de bonnes occasions pour informer, faire passer des messages et encourager les gens à agir pour la bonne cause. Mais l’élan et l’engagement ainsi suscités durent-ils vraiment tout le reste de l’année ?
Puisque le thème de la prochaine JME est « combattre la pollution plastique », parlons un peu de plastique. Pour moi, la pollution plastique, c’est l’image d’une tortue marine suffoquant et se débattant, la tête prise dans un sachet. Avez-vous jamais pensé à tout le plastique que nous utilisons chaque jour : brosse à dent, bouteilles d’eau, verres, paille, sachets en tout genre, pour n’en nommer que quelques exemples ? Où finissent tous ces objets une fois que nous ne les utilisons plus ? Ces déchets sont actuellement en train de constituer ce que nous appelons le 7e continent. Quelque part dans nos océans, ils s’accumulent et finissent par constituer une étendue aussi vaste qu’un continent. Usés par les vagues et les rayons du soleil, les déchets plastiques sont fragmentés en de minuscules particules formant une soupe de petits morceaux de plastiques à la dérive. Certaines de ces particules finissent dans les fruits de mers et poissons, qui à leur tour pourraient finir sur nos assiettes…Non seulement le plastique nuit à la nature, aux animaux et aux plantes, mais il sait pénétrer de manière insidieuse notre chaîne alimentaire.
D’ici 2025, on estime que 50 à 130 millions de tonnes de plastique pourraient être annuellement déversées dans les océans. Un facteur serait l’augmentation de la consommation de plastique dans les pays en développement, comme le nôtre, qui ont du mal à mettre en place la collecte et le recyclage des déchets. Nous avons depuis 2015, une loi portant sur l’interdiction de la production, l’importation, la commercialisation ainsi que l’utilisation des sachets en plastique de moins de 50 microns. Où en sommes-nous dans l’application de cette loi ? Quant aux déchets ménagers qui s’amoncellent à chaque coin de rue de nos grandes villes, y a-t-il des plans pour les collecter, les recycler, les gérer, bref, permettre à nos enfants de connaître ce qu’est la propreté ? Allons-nous faire de grands discours sur la pollution plastique durant cette JME et passer le reste de l’année dans l’indifférence face aux déchets en tous genres qui jonchent nos rues, nos routes et nos campagnes ?
Pour ceux qui veulent faire plus qu’un geste symbolique le 5 juin, réutilisez vos sachets de course en plastique ou remplacez-les par une soubique, utilisez d’autres récipients pour transporter votre eau de la journée ou votre déjeuner, faites don de vos bouteilles en plastique aux jeunes entreprises et associations qui font du recyclage à l’exemple de Fakotory, Green‘Kool et récemment l’Akany Avoko Ambohidratrimo qui font des poufs avec vos bouteilles usées…il y a mille façons au quotidien de combattre la pollution plastique. Actuellement, le club Vintsy, fervent défenseur de l’environnement, travaille sur un plaidoyer pour l’adoption d’une loi sur la gestion des déchets plastiques.
Alors courage, agissons et que cela dure plus qu’une journée !

par Nanie Ratsifandrihamanana 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter