Actualités Faits divers

Imerintsiatosika – La gendarmerie incarcère trois présumés assassins

Le couple assassiné avec leur fille de 6 ans, dimanche, à Mamoladahy-Imerintsiatosika.

Trois personnes ont été auditionnées pour le triple meurtre survenu à Mamoladahy-Imerintsiatosika, dimanche. Elles sont placées en garde-à-vue.

Coup de filet. Les enquêteurs ont rapidement remonté la piste jusqu’aux cinq personnes suspectées dans le meurtre d’un couple et sa fille, à Imerintsiatosika survenu dimanche soir. Les trois des suspects sont actuellement placés en garde-à-vue dans un endroit sûr afin d’éviter la fureur du fokonolona.
Un point de presse, au cours duquel des révélations sur cette affaire auraient été faites par le commandant de groupement de la gendarmerie d’Itasy, le lieutenant-colonel Armandin Ralaikoa, mais a été annulé au dernier moment, hier, au Toby Ratsimandrava. Des démarches journalistiques ont alors permis de filtrer quelques détails s’y rapportant. Depuis lundi, des arrestations successives ont été opérées à Imerintsiatosika et dans la capitale. « Il s’agit de personnes qui connaissent bien la famille froidement poignardée à mort », a confié notre informateur proche de l’enquête. Le domicile de l’une d’elles a été perquisitionné par des gendarmes qui ont ensuite découvert des vêtements couverts de sang.
Il faut encore attendre les résultats du test ADN des sangs prélevés dans la maison des victimes et ceux chez le suspect. L’analyse de ces empreintes génétiques a été confiée aux experts de l’Institut Pasteur d’Antanana­rivo. Elle sera terminée ce jour, d’après les premiers éléments de l’enquête.
« Avant la comparution de ces cinq individus, la Justice requiert ces preuves complémentaires des violences volontaires constatées. Le fait que la femme a été violée ou pas attend encore le rapport du médecin légiste », a précisé un limier de la gendarmerie.

Identité
Jusqu’ici, le mobile du crime pourrait toujours résider dans un règlement de compte. « Certes, le père de famille est connu pour tous ses métiers au cyber et cash point, mais il est également dans des affaires », a raconté le même détective à propos de l’identité de l’une des victimes.
La fille, quant à elle, n’a pas non plus été épargnée par les tueurs. De sources sûres, le détective saurait quelque chose sur ces business en question, ainsi que les signalements des assaillants. Ces derniers avaient fait usage d’une clé passe-partout pour déverrouiller la maison des cibles et la cadenasser après l’acte.
Deux jours après les découvertes macabres, l’émoi tient toujours les habitants de Mamoladahy-Imerintsiatosika. La famille, composée de trois personnes, attaquée a été criblée de coups de couteau. Elle s’est fait dérober ses deux ordinateurs, une bicyclette et une somme dont la valeur n’a pas été déterminée.
Les présumés meurtriers seront bientôt traduits devant le Parquet dès que leur dossier sera prêt.