Region

Androy – L’image du HVM se dégrade

La réputation du parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) souffre du conflit entre le préfet le chef de région et le député élu à Ambovombe. En effet, le député Philobert Milavonjy, élu sous l’étendard du HVM, a organisé un meeting devant la mairie d’Ambovombe samedi .
Suite à un appel de révolte contre les autorités, la manifestation n’a pas attiré la masse populaire. « C’est un conflit interne entre eux. Depuis longtemps, le député souhaite prouver que la population d’Ambovombe le soutient quelle que soit son idéologie. C’est aussi une démonstration de force et une stratégie de séduction envers les autres partis. La honte c’est d’utiliser les vulnérables pour arriver à ses fins », dénonce certains observateurs.
En réitérant leur soutien au président Hery Rajaonarimampianina pour l’élection présidentielle, les grévistes n’ont pas manqué de dénoncer, à travers des banderoles le ministère de l’Intérieur, le préfet ainsi que le chef de la région Androy. Le limogeage des deux représentants de l’État central dans la région est devenu l’objet principal de revendication.
« Je suis venu pour demander aux autorités que ce soit le député, le chef de la région ou le préfet de voir de près les indemnités des chefs de fokontany. Nous souffrons ! », ressort Manendrika Sylvain, chef du fokontany d’Antanisoa dans la commune rurale de Maroalimainty.
Outre les sacs de riz et les boissons alcoolisées à volonté, les manifestants ont reçu des indemnités de déplacement de 3 000 à 5 000 ariary.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité