Region

Environnement – Le Vakinankaratra couvert à 4% de forêts

La région Vakinankaratra a ouvert la saison de reboisement à Andempombe Ambohinaorina, dans la commune rurale de Betafo, vendredi dernier. 

La saison du reboisement est ouverte dans presque toutes les régions. Il s’agit de mettre en place, particulièrement, une politique relative au bois-énergie.

Les nombreuses éditions de reboisement effectuées par diverses entités, associations et autres n’ont pas encore changé la situation dans le Vakinankaratra. Jusqu’à présent, la statistique de recouvrement en forêt reste encore à 4% dans toute l’étendue de la région.
« Cela peut s’expliquer par le fait que les gens ne reboisent que par habitude », note Tojotsara Ratefason, directeur régional de l’Environnement, de l’écologie et des forêts. « Ces 4% sont constituées par des forêts naturelles des aires protégées de la région, dont Ibity, Ankaratra et Tsinjoarivo », poursuit-elle.
Aussi, dans l’objectif de renforcer la protection de l’environnement, cette responsable n’a-t-elle pas manqué de sensibiliser tout le monde sur les nombreuses techniques de reboisement telles que le choix des jeunes plants et de la saison pour le reboisement. « Nous devrions pratiquer le reboisement durant la saison des pluies et les espèces des jeunes plants doivent être adaptées au climat et aux caractéristiques du terrain », a affirmé le
directeur régional de l’Environnement, de l’écologie et des forêts du Vakinankaratra, lors du lancement officiel de la saison de reboisement, effectué à Andempombe Ambohi­naorina, dans la commune rurale de Betafo, vendredi dernier.

Suivi et contrle
Environ quatorze mille pieds d’arbustes ont été plantés durant cette demi-journée qui a vu la participation massive des nombreuses entités de la région Vakinankaratra. Afin d’assurer la réussite du reboisement, qui est l’assurance d’une énergie renouvelable durable pour faire face au changement climatique, et selon le thème de la présente saison de reboisement, les techniciens vont faire le suivi et le contrôle systématiques des huit hectares de terrains fraichement reboisés. « Des garnissages et des pare-feu seront effectués et installés dans cette zone », ont-ile promis.
Dans l’objectif de maximiser le taux de reboisement, la direction régionale de l’Environnement, de l’écologie et des forêts invite toute la population au reboisement. Des jeunes plants sont encore disponibles gratuitement pour tous les intéressés.