Actualités Culture

Mahajanga – STAR Tour scintille de mille feux

Le charisme de Tence Mena a lui seul a électrisé le public. 

Enflammée et enivrante, la deuxième édition du Star Tour Mahajanga a su surprendre aussi bien par son envergure que sa programmation bien garnie, ce week end.

Le temps de trois jours de festivités intenses, STAR Tour a rythmé le quotidien des Majungais et des vacanciers qui se sont
retrouvés dans la Cité des fleurs ces 24, 25 et 26 août. Pour son événement qui se destine à toute la famille, la STAR a mis les bouchées doubles pour surprendre le grand public également pour l’occasion. C’est ainsi tout le fameux bord de Mahajanga que la STAR a tenu à occuper le temps de ce rendez-vous, animé par DJ de Cyemci, DJ Jerry, DJ Sniper et le tonitruant Nicky Di Manu.
Le public était au rendez-vous, bien qu’un peu sur ses réserves sur les bords et un brin difficile à chauffer pour les artistes. Qu’à cela ne tienne, les animations battaient leur plein sur scène, entre autres, grâce au duo d’humoristes Honorat et Andry Barhone également. La douce odeur des fameux «maskita» égayant l’atmosphère à chaque début de soirée, présageait alors des séries de spectacles enivrants.
Le premier jour, la musique battait déjà son plein, comme à l’accoutumée. Vers 15h, la fête a débuté avec les animations DJ. À 18 h tapante, entrent en scène des têtes d’affiches comme Jazz MMC, autoproclamé prince du gwetta malgache, le chanteur accompagné de ses danseurs enflamme la scène a traves ses chansons comme « Tsy magnindroe » ou « Fokotsary niova ».

Défilé de stars
Apres lui, c’est au tour de Stéphanie de prendre le relais vers 19 h30. De toute charme comme à son habitude, toujours aussi sexy et affriolante, elle délecte le public majungais de ses chorégraphies aussi bien sur sa douce ballade « Mahatsiaro » ou encore l’exaltant
« Dontsika ».
Le lendemain, c’est avec un grand carnaval allant du Jardin Kaila à Mahabibo, en passant par Tsaramandroso, l’hôtel de Ville pour rejoindre le grand baobab, qu’a débuté la journée. S’en est suivi un Mega Zumba. En soirée, Elidiot reconnu pour ses tubes comme
« Magnanioh » et « Tsy mahazakana magna », assure le show à lui tout seul à l’affiche. Entre les chorégraphies quasi-circassiennes de ses danseurs, le chanteur anime le public par son humour.
Exclusivement pour le samedi, la discothèque géante animée par la RDJ’s Team s’est tenue jusqu’à l’aube. Cerise sur le gâteau de cette deuxième édition du StAR Tour, hier soir le jeune Basta Lion et la reine rouge Tence Mena ont littéralement fait vibrer la foule. Tence Mena galvanise le public rien que par son charisme. Vers 21 h, son tube incontournable « Sitran’ny solo » s’est d’ailleurs vu auréolé d’un bouquet de feu d’artifice.
Exceptionnelle, cette deuxième édition du STAR Tour Mahajanga surclasse les précédentes éditions, et ce, malgré quelques incartades autour de la sécurité que les organisateurs ont su bien gérer.