Social

Société – apatride – La naturalisation est encore en difficulté

« Les apatrides sont toujours victimes de négligence et de manque de considération au niveau de la société. La loi régissant leur naturalisation en est la cause ».
Une restitution montrant les résultats lors d’un voyage organisé par le Focus Deve­lopement Association, aidé par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), a été présentée, hier à Andohalo. Des journalistes ont fait des études montrant les cas d’apatridie à Madagascar. Ils ont fait des descentes sur terrain dans quelques provinces, à savoir, les provinces de Fianarantsoa, Maha­janga et Toliara. Les résultats sont les mêmes, et le cas se présente partout dans le pays.
La première raison de l’existence des apatrides est la loi ou le code de la nationalisation. « La loi existante en ce moment ne permet pas l’obtention de la naturalisation pour les apatrides », selon les propos du juriste membre du Focus Development Association, Ando Lova Razafiarison.
Le code de la nationalité réduit, dans la moyenne, le cas d’apatridie dans le pays, mais en ce moment, ceci reste un problème auquel il n’y a pas encore de solution.

Narindra Andriamahefa