Region

Mahajanga – Le Tribunal déboute le Préfet

Embarras autour de l’affaire du Fanompoambe à Mahajanga. Le Tribunal administratif de Mahajanga a débouté le Préfet de Mahajanga, dans l’affaire 075/18-TA/MA déposée auprès du Tribunal administratif, le 20 juillet dernier. Elle l’oppose à la princesse Rasoamody et le comité préparatoire du Fanimpoambe au doany Miarinarivo Atsimo à Tsararano ambony. La Préfecture avait désigné celui qui devra diriger ce rite traditionnel et y siéger.
Le jugement a été prononcé le 24 juillet. « La décision n°12-18/PREF/MGA prise par le Préfet de Mahajanga, le 16 juillet dernier, est déclarée nulle et de nul effet. Il n’y a pas lieu de statuer sur la demande de sursis à exécution de ladite décision. L’autorité étatique dont la Préfecture n’a aucun pouvoir sur le pouvoir d’un rite traditionnel. Les deux pouvoirs sont séparés et le
Préfet de Mahajanga n’a pas le droit de s’immiscer dans l’organisation de cet évènement. Ce n’est ni de son ressort ni son rôle », a martelé le porte-parole du Tribunal administratif de Mahajanga, mardi.
Depuis lundi, le traditionnel bain des reliques et le Fanompoambe ont commencé. La princesse Rasoamody et ses partisans, ainsi que le comité d’organisation, dirigent la cérémonie rituelle.
À l’origine du différend était la désignation de celui ou de celle qui devrait présider le rite du bain des reliques des rois sakalava. Mais le fond de l’histoire est une question d’argent.