Océan indien

Souveraineté des Chagos – Pravind Jugnauth sollicite l’Angleterre

Le Premier ministre mauricien veut récupérer la souveraineté des Chagos. Il tient à le rappeler à son ancien colonisateur.

Il dit «ne pas comprendre la manière d’agir de l’Angleterre» sur le dossier Chagos. D’où l’appel de Pravind Jugnauth aux Britanniques. «Mo ti swété ki zot résézir zot pou sey répar tor ki finn fer.» Déclaration du Premier ministre à l’issue de sa conférence de presse, hier.
Interrogé par la presse, le chef du gouvernement a rappelé que la Grande-Bretagne avait «menacé» Maurice dans le sillage de son combat pour récupérer la souveraineté des Chagos. «Ti éna aksion ki ti pran.»

Mais devant le «vote écrasant» à l’Assemblée générale des Nations unies en faveur de la décolonisation de Maurice, le 22 juin 2017, le gouvernement anglais a fait marche arrière, affirme Pravind Jugnauth. «Ils ont compris qu’il valait mieux cool down un peu.»
Du reste, souligne le Premier ministre, il a toujours dit qu’il n’y a rien à gagner avec des menaces. «Cela ne fait qu’envenimer la situation. Alors que mon
souhait, c’est que la situation s’améliore.» D’autant qu’hormis le dossier Chagos, Maurice et l’Angleterre ont de bonnes relations.

Optimisme
«Nous voulons continuer à développer nos relations avec l’Angleterre. Il y a tant de domaines dans lesquels nous jouissons d’une bonne collaboration», affirme Pravind Jugnauth.
Par ailleurs, interrogé sur l’issue des auditions orales devant la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye, du 3 au 6 septembre, le chef du gouvernement a affiché l’optimisme. «Notre combat dure depuis 50 ans. Et il continue. C’est une étape cruciale. Nous sommes optimistes, mais nous devons surtout rester unis.»
Et à la lumière de la décision de la CIJ, le gouvernement mauricien «agira en conséquence».

© lexpress.mu

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité