L'Express de Madagascar

Administration – Le service financier en quête de crédibilité

Lacune. La gestion financière publique a besoin d’un minimum de deux cent cinquante Administrateurs des Services Financiers (ASF) pour bien fonctionner. Jusqu’à présent, l’effectif de ces administrateurs s’affiche seulement au tiers de ce qu’il devrait être. Pour solutionner cette situation, vingt-quatre ASF ont effectué hier une prestation de serment à la Cour Suprême Anosy.

Une première pour ce corps de métier dans la mesure où, auparavant, la procédure de prestation de serment n’était pas une obligation pour ces administrateurs. « Une lacune de procédure qui se reflète sur le système de gestion financière depuis toujours alors que ces administrateurs sont chargés d’importantes missions à l’instar de l’élaboration des projets de loi de finance initiale et rectificative », explique Hajanirina Raherison, président du syndicat des administrateurs financiers.
Ainsi, l’objectif de cette première initiative de prestation de serment servira à fournir plus de crédibilité à l’intégration de ces administrateurs dans le circuit. Selon le président du syndicat, une prochaine édition de prestation de serment aura lieu d’ici peu dans le but de compléter l’effectif national des ASF.