Economie

Douane – La grève plombe la fête des mères

Impact. Les commerces de la capitale ressentent progressivement les effets des blocages subis au niveau des frontières au port de Toamasina ces derniers temps. « Une réception de marchandises était prévue pour cette semaine. Des approvisionnements destinés à assurer le commerce durant la période rush des fêtes des mères de ce week-end. Des marchandises qui ne sont toujours pas sur place », déplore un vendeur d’articles de cadeau du côté de Behoririka.
Malgré une stabilité des procédures de traitement des mouvements d’import et d’export à Toamasina, les effets de ces quelques semaines de perturbation persistent jusqu’à présent au niveau de certains secteurs d’activité dans tout le pays. « Malgré une première journée appréciable, en parlant des recettes, on ressent tout de même une petite lacune du fait de l’absence de certains produits clés par rapport au thème de l’évènement », souligne un participant à la Grande Braderie. D’autant plus que la Grande Braderie représente une trentaine de secteurs d’activité. À commencer par les articles de cadeau, les habillements et accessoires et tout ce qui a trait à la Fête des Mères qui est, le principal thème de cette dix-neuvième édition.
Aux staffs de la douane de rassurer que le retour à la normale de la situation est en cours « Les militaires, censés assurer la sécurité des locaux des recettes de Toamasina, n’y sont plus présents en permanence dans la mesure où les menaces de rixe entre grévistes et transitaires ne sont plus à craindre », expliquent ces derniers.

Harilalaina Rakotobe

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité