Actualités Sport

Kick boxing – Championnat d’Afrique – Douze combattants à Yaoundé

Le sommet africain de kick-boxing débutera ce jour au Cameroun. Huit combattants et quatre combattantes y défendront les couleurs nationales.

La délégation malgache, composée de douze combattants en plus des dirigeants, a quitté le pays ce lundi pour disputer le championnat d’Afri­que de kick-boxing.
Le sommet continental se déroulera du 25 au 28 avril à Yaoundé, capitale camerounaise. Huit combattants y défendront les couleurs nationales dont six combattront en low-kick et deux en K1. Trois d’entre eux sont des habitués à des compétitions internationales. Entre autres, Justin, dit Lavakely, qui est engagé dans la catégorie -54kg en lowkick.
Ce kickboxer du Sud Ouest a ravi le titre de champion du monde des cadets en 2015 et le titre continental en 2014. Dans la catégorie -60kg, Alain sera en lice en K1. Ce combattant d’Anala­manga a dans son palmarès le titre de vice-champion du monde junior en 2015. Et dans la catégorie -60kg, Rojolalaina de la Haute Matsiatra défendra son titre en low-kick qui date de 2014.
Les cinq autres combattants sont des jeunes relèves détectées lors du dernier championnat national à Morondava début mars. Vazaha du Sud Ouest sera en lice en low-kick -51kg, Figo d’Atsinanana dans la même catégorie en K1.
Les rois autres sont engagés en low-kick, à savoir Tahiry Analamanga chez les -57kg, Tafita de la Haute Matsiatra (-63kg) et Jimmy Analamanga (-67kg). Les quatre filles retenues dans l’équipe nationale sont toutes d’Analamanga. Trois d’entre elles ont aussi des expériences en combat international.

Chance de médailles
Mioratiana et Faratiana sont toutes les deux engaées chez les -52kg. La vice championne du monde en 2016, Miora, disputera le combat de K1 tandis que Faratiana, la championne du monde cadette en 2015 est engagée en low-kick. Une autre combattante de la capitale, Fahen­drena, est en quête d’un deuxième titre continental après celui du low-kick catégorie -56kg après celui qu’elle a remporté en 2012.
La quatrième combattante de la Grande île est la multiple championne de Madagascar, Larissa, qui est en lice en low-kick, catégorie -60kg. «80% des membres de l’équipe nationale ont la chance de ravir des médailles et même celles en or. La sélection est cette fois composée de combattants expérimentés avect la relève», confie Johnny Rakotobe, entraîneur national. Détectés lors du championnat de Madagascar au début mars à Morondava, les présélectionnés ont suivi deux mois de regroupement.
Ils étaient ensuite en stage bloqué à Fianarantsoa durant le dernier mois avant le départ. L’équipe nationale est encadrée par le directeur technique national, Anigael Gastros, à Yaoundé. Le pesage a eu lieu hier soir et les combats débuteront ce jour.

Serge Rasanda