L'Express de Madagascar

Rallye du Boeny – Trois temps scratch pour Olivier-Maya

Olivier et Maya sont en tête avec une vingtaine de secondes d’avance.

L’équipage Olivier-Maya a réalisé les meilleurs temps des trois spéciales de la première journée d’hier, et mène avec une avance de 19 secondes.

Retour fracassant. Olivier Ra­mian­drisoa (Subaru Im­preza N4) a nettement dominé la première journée du Rallye du Boeny, hier, sous le soleil de plomb de Mahajanga.
Avec sa fiancée, Maya Ramanantsoa, dans le baquet de droite, le champion de Madagascar 2012/14 a signé trois temps scratch en autant de spéciales : 4 min 16,5 sec dans l’ES1 de 5,4 km, 4 min 21,8 sec dans l’ES2 de 5,7 km et enfin 2 min 27,9 sec dans l’ES3 de 2 km. L’équi­page de la Subaru n°44 a bouclé l’étape 1 avec un cumul de 11 min 06,2 sec.
Après seulement une dizaine de kilomètres parcourus, le duo Olivier-Maya possède déjà une bonne avance sur ses plus proches poursuivants, en l’occurrence les frères Randriana­rivony (Subaru Impreza R4). Rivo et Ando occupent la deuxième place du classement général, avec un retard de 19,5 sec. Le podium provisoire est complété par Tanjona Raharinosy et Patrick Rakotonirina (Subaru Impreza M12).
Ils sont à 29 sec des leaders. Ils réalisent une bonne entame de course avec leur Impreza M12, contrairement à Hery Rasoamaromaka dit Hery Be et son fils Faniry (Mitsubishi Lancer Evolution X N4), disqualifiés.

En retrait
Sur les pistes sablonneuses de Mahajanga, les tout-terrains sont à l’aise. Pour l’instant, Freddy Rakoto­manga et Jimmy Rabenan­toandro (Isuzu DMax T2M M13) tirent leur épingle du jeu dans cette catégorie. Ils occupent la sixième position du général, avec un cumul de 11 min 57,9 sec. Derrière, les autres pickups suivent de près, à seulement quelques secondes.
De leur côté, les deux-roues motrices sont un peu en retrait. Tovohery « Tovonen » Rakotojohary et Nirina Razafinarivo (Renault Clio M11) se trouvent au douzième rang du classement, avec un cumul de 12 min 20,5 sec. Ils sont en lutte avec Mamikely-Yan (Citroën Saxo M10) et Tsito-Mick (Peugeot 207 M12).
Sur les trente équipages engagés, seuls vingt-cinq poursuivront la course ce vendredi. Au programme de cette étape 2, cinq épreuves chronométrées de 69,67 km et 49,66 km de liaison, soit un total de 119,33 km.