Actualités Economie

Innovation – La crypto-monnaie francophone en lice

L’équipe de Paypite rassure quant à la sécurisation des transactions sur la plateforme.

Par rapport aux systèmes de paiement traditionnel, la monnaie virtuelle s’impose peu à peu comme une alternative intéressante.

Innovation. Vingt ans déjà que le premier système de paiement électronique distribué anonyme a vu le jour. Un système qui, par la suite, donnera naissance aux crypto-monnaies connues de tous à présent et qui sont des monnaies utilisables pour effectuer des paiements en ligne sur un réseau informatique décentralisé à l’instar du fameux «bitcoin». Suivant cette même tendance, la monnaie virtuelle francophone «Paypite» a été annoncée officiellement à Madagascar récemment. «La Paypite est une crypto-monnaie au même titre que le Bitcoin, la plus célèbre des cryptomonnaies, mais qui s’adresse plus particulièrement aux pays francophones. Via une approche simple et un développement de services adaptés à tous. Notre concept permet au plus grand nombre d’accéder à la crypto-monnaie, de cette façon, la gestion du portefeuille de cryptomonnaie devient presque un divertissement qui permet d’accéder au monde de la finance et du marché boursier», explique Jouber Mayet, directeur national de Paypite à Madagascar. Créée en 2017, la crypto-monnaie francophone observe déjà une progression assez remarquable selon ses concepteurs. Ainsi, il n’est pas exclu qu’un jour, sa valeur puisse être similaire à celle du bitcoin.

Illimité
Face aux monnaies traditionnelles, les crypto-monnaies présentent un certain nombre d’avantages, notamment sur leur simplicité et leur faible coût d’utilisation. En effet, ce type de monnaie permet des transferts entre deux parties extrêmement rapides, de l’ordre de la seconde à la minute, des transferts qui ne sont ni limités géographiquement, ni administrativement par des plafonds, ni supervisés par les banques centrales, mais aussi et surtout des frais de transfert faibles en raison de la quasi-absence d’intermédiaires financiers. «La paypite est une monnaie alternative, accessible à tous et répond aux besoins des francophones en leur permettant d’investir pour pouvoir financer des projets et de transférer de l’argent sécurisé, rapide et gratuit à leurs proches», détaille le directeur national. À Madagascar, les utilisateurs peuvent acheter de quatre façons différentes. Soit en ligne par carte bancaire, en espèce par l’intermédiaire des points cash, soit par virement bancaire et par mobile via Mvola, Orange Money et Airtel Money. L’argent investi peut être récupéré en revendant ses Paypites dans la bourse et une fois vendu, l’utilisateur pourra alors le recevoir soit par virement soit par mobile selon son choix. Ainsi, si tous les paramètres se finalisent, il sera possible de payer des achats en ligne ou dans le pays par Paypite.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité