Actualités Region

Nosy Be – Les travaux de l’aéroport terminés à 50%

La rénovation de la zone d’arrivée des passagers  à l’aérogare de Nosy Be est terminée. 

Le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a effectué, vendredi dernier, une visite du chantier de construction de l’aéroport de Fascène Nosy Be, prévu d’être terminé cette année, puis au port.
L’avancement des travaux à l’aéroport international de Nosy Be – Fascène est à ce jour à 50%. La réception de la piste a déjà été faite fin 2017. Actuellement, la CMBI, en charge des travaux par Ravinala Airports, effectue la rénovation de l’aérogare. La première phase est achevée, et concernait la rénovation de la zone d’arrivée des passagers. La seconde phase porte sur la réhabilitation du check-in et de la salle d’attente internationale. Le coût des travaux s’élève à 15 millions d’euros. L’inauguration de l’aéroport international de Nosy Be est prévue vers la fin de cette année. Le Président Hery Rajaonari­mampianina a indiqué que ce projet structurant va impacter directement sur l’économie de Nosy Be, et, partant, de tout le pays, grâce notamment à l’amélioration du secteur du tourisme, qui est l’un des plus rentables de l’Île aux Parfums.
Le chef de l’État a ensuite visité le port de Nosy Be. Une nouvelle passerelle de onze mètres et un pont flottant de trois mètres viennent d’être construits, afin d’améliorer la sécurité du débarquement des passagers des vedettes et des petits bateaux. Plus tard, une gare maritime sera construite sur la façade Est du port. Le chef de l’État a encouragé tous les efforts pour l’amélioration des infrastructures de transport, et de tous les secteurs.
Par ailleurs, Hery Rajaonarimampianina a évoqué devant des jeunes et des autorités de Nosy Be le potentiel touristique de l’île.
« Vous devez être tous conscients qu’il faut protéger la nature et l’environnement, qu’il faut préserver les richesses naturelles, et surtout la faune et la flore marines, ainsi que les mangroves. La pêche illicite et les trafics illégaux génèrent une perte annuelle de 500 millions de dollars pour le pays. Vous devez être conscients que la corruption doit cesser pour le bien de toute la Nation », a notamment déclaré le Chef de l’État.