Actualités Politique

Réconciliation nationale – Le Conseil du Fampihavanana joue sur la discrétion

Discrétion. Selon Alphonse Maka, président du Conseil du Fampiha­vanana Malgache (CFM) joint au téléphone hier, aucune restitution ni synthèse des différentes rencontres effectuées durant la phase d’écoute ne sera publiée. « Nous ne ferons pas de restitution issue des rencontres que nous avons eu avec les différents acteurs politiques de grande envergure », a-t-il soutenu. Cependant, une assemblée générale est organisée pour le 5 mars, une occasion pour tous les membres de faire un exposé des faits qui entrent dans le domaine des fonctions du CFM. « C’est également à ce moment que nous élaborerons les stratégies pour mener à bien nos missions », a ajouté Alphonse Maka.
Sans protocole. Le Conseil du Fampihavanana projette de continuer les visites des régions, comme cela a déjà eu lieu à Antsirabe, la semaine dernière. Selon son président, le mieux est de rencontrer directement le peuple. « Lors de notre rencontre avec la population d’Antsirabe, on a remarqué qu’elle avait soif de dialogue », a-t-il soutenu. Selon lui, faire une descente sur le terrain ne se résume pas seulement à voir les hauts responsables de la localité. « Nous ne voulons pas instaurer un quelconque protocole. L’idée est de mettre la population en confiance », a expliqué le président du CFM. Lors de la descente du Conseil du Fampiha­vanana à Antsirabe la semaine dernière, Alphonse Maka a exposé l’utilité de ces descentes. « Les tournées dans les régions sont importantes car, par cette démarche, nous pouvons connaître la réalité et l’iden­tité de chaque région, lesquelles jouent un rôle important sur les processus de la réconciliation nationale », a-t-il expliqué. Il a également rappelé que « des commissions sont chargées de toutes les affaires ayant trait à l’histoire et faits passés, ce dans l’objectif d’instaurer une atmosphère politique, sociale, et économique saine et apaisée ».
Aux dernières nouvelles, le chef du gouvernement, Olivier Mahafaly Solonan­drasana a reçu la délégation du Conseil du Fampiha­vanana présidée par Alphonse Maka, jeudi à Mahazoarivo. Le Pre­mier ministre aurait reconnu que le CFM peut garantir un climat de paix, surtout en cette année électorale.

Loïc Raveloson