Actualités Culture

TrapGasy – Le grand réveil du Rap malgache

Après le succès du spectacle inédit « Sekoly Taloha » au Centre malagasy pour le développement de la culture publique et de l’animation culturelle (Cmdelac) à Analakely, regroupant plus de 20 artistes, c’est toute l’histoire du rap du genre Trap qui se prépare pour un grand concert. Conçu par Rap gasy en Images, TrapGasy est un spectacle exceptionnel qui retrace en musique les temps forts de cette culture urbaine, avec les artistes et auteurs de tous les classiques des anciennes et nouvelles générations. Cela se déroulera le 11 mars au Cercle franco-malgache (CFM) à Anosy, à partir de 13 heures.
L’évènement s’annonce  lourd, avec la participation des rappeurs et des combinaisons d’artistes célèbres issus de la Grande île et de l’ile Maurice, à l’instar de Ngiah Tax Olo Fotsy, Barbo Cotier, Youngs, Team Global, tous originaires de la région Sava. Antananarivo sera représenté par Outsize Music Group, Brolik, Elita, Andavaboay, Youngs & Wada du fameux groupe Jiolambups, Rawab, Steph Two, Jonc, Underclass,  Kevin LJB Mackinley music, les deux parrains du rap malgache Mista, Ngahmatoa, Ain Music Gang, mais également du jeune prodige du Trap malgache Kemyrah qui vient juste de sortir un album mixtape. Khalil et Shadow Bangz  défendront l’honneur du Grand port de l’Est. Fab’s Brownz sera le porte-parole de la cité des Fleurs et Sol-Sté May Motro pour Sambava. « L’idée est de faire savoir aux gens ainsi qu’aux rappeurs qu’il y a d’autres talents dans les provinces de Madagascar, le rap ne se situant pas uniquement à Antananarivo comme tout le monde le pense, car d’autres talents se cachent dans toute l’île », explique Tanjona Andrandraina Andrimahaly, organisateur de l’événement et fondateur de Rap Gasy en Images.
Pour la première fois dans l’histoire de la culture hip hop, de grosses pointures du Trap malgache venues de toutes les régions de l’île seront réunies sur la même scène. Ils se relayeront au micro pendant plus de trois tours d’horloge.

Sitraka Rakotobe