Sport

Pétanque – Masters – La prudence est de mise pour Madagascar

Après une trêve d’un mois, la tournée 2018 des Masters reprend ses droits. Les boulistes s’attaqueront à la sixième et avant-dernière étape, ce jeudi, dans la ville de Limoux (France). À l’heure actuelle, l’équipe Sarrio mène au classement, avec 34 points.
Madagascar occupe la deuxième position, avec 24 unités. Les quatre premiers au classement général seront qualifiés pour le Final Four.
La sélection malgache, composée d’Alain Mandimby alias Coklet, Lahatra Randria­ma­nantany et Tiana « Tonnerre » Razanadrakoto, demeure, ainsi, en bonne posture, pour rallier cet ultime affrontement. Prudence, cependant. Elle se trouve sous la menace de plusieurs autres formations, en embuscade. En effet, les cinq à sa suite ne se gêneront pas pour la surclasser, en cas de faux-pas à Limoux.
Citons l’équipe Montoro (22 pts), l’équipe Robineau (21 pts), l’équipe de France (17 pts), l’équipe Loy ou wild card (17 pts), et l’équipe internationale (16 pts). Vu la situation actuelle, la qualification reste également à portée de main pour ces dernières.

Sursaut d’orgueil
« L’équation est plus compliquée. Madagascar, avec 24 points, n’est pas certaine de sa présence au Final Four. Il lui manque une dizaine de points, soit l’équivalent de deux demi-finales. C’est peu et beaucoup à la fois », peut-on lire dans le communiqué de presse présentant cette sixième étape.
Certes, la bande à Coklet est deuxième du général. Mais elle devra encore batailler dur pour garder son rang. À Limoux, « elle affrontera soit l’équipe locale, soit l’équipe Loy, en quarts de finale », selon l’issue du tirage au sort, annonce également ledit communiqué.
Il faudra se méfier particulièrement de cette formation Loy. Dos au mur, Da Cunha, Debard et Philipson pourraient avoir un sursaut d’orgueil, ce jeudi, sachant qu’ils joueront leur va-tout avec seulement 17 points à leur compteur, actuellement.