Océan indien

Aéroport Roland-Garros – Trafic record au début des vacances

L’aéroport réunionnais de Saint-Denis enregistre un nombre record de passagers, le mois dernier. En particulier, l’activité avec la métropole reste très dynamique.

Le mois dernier, l’aéroport Roland Garros a accueilli deux cent soixante et un mille six cent treize passagers, un chiffre en hausse de +7% . Un nouveau record pour un mois de juillet a ainsi été établi.
Sans surprise, le mois de juillet qui coïncide avec le début des vacances scolaires et les grands départs, a occasionné un important trafic à l’aéroport Roland Garros. Des pics de trafics journaliers de dix mille passagers ont été atteints les 8 et 12 juillet.
L’activité entre la métropole et La Réunion est restée très dynamique (+10%), tandis que les évolutions ont été plus mitigées sur les lignes régionales, qui ont accueilli globalement 1,3% de passagers de plus qu’en juillet 2017.
On note une hausse de +22% sur la ligne Réunion – Dzaoudzi, en lien avec les perturbations du programme de vols directs Mayotte – Paris d’Air Austral. Des progressions ont également été enregistrées sur l’Afrique du Sud (11,8%), les Seychelles (10,5%) les Comores (23,3%), Chennai (+2,4%) et Guangzhou (60,7%).

Bilan provisoire
Le nombre de passagers est en revanche à la baisse sur Maurice ( – 2,5%), les aéroports malgaches ( – 12%) et sur le ligne Réunion – Bangkok (-16,6%).
Sur les sept premiers mois de l’année, l’aéroport Roland Garros a accueilli près de 1,4 million de passagers, soit une progression de 10,3%. Une hausse essentiellement alimentée grâce à l’activité sur l’axe métropole – Réunion (+18,5%). En sept mois, les lignes régionales ont accueilli 1,3% de passagers en moins par rapport à 2017. Seules les lignes régionales Réunion – Mayotte (+4,5%) et Réunion – Comores (+22%) sont en progression. Le nombre de passagers en transit progresse de 50,6% sur la période : plus de dix mille passagers supplémentaires, en grande majorité comptabilisés sur les
vols de Corsair entre Orly et les îles de l’océan Indien, et sur ceux d’Air Madagascar entre Tananarive et la Chine via Roland Garros.

© JIR