Actualités Social

Administration – Tollé des usagers au deuxième arrondissement

La suspension de certaines activités a créé du désagrément chez les usagers. Ils ont réclamé la reprise normale de la délivrance des papiers administratifs.

Mécontentement. La tension a monté dans le deuxième arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) à Ambanidia, hier. Le strict minimum des papiers administratifs a été délivré, suite à la grève des employés de l’arrondissement, qui réclame le départ du délégué au maire. Les usagers ont ainsi haussé leur voix à l’encontre de ces employés qui n’ont effectué que le service minimum. «Cherchez une solution à ce problème ! Les papiers administratifs sont plus que fondamentaux », crient-ils.
La suspension de la délivrance des bulletins de naissance, des copies d’acte d’état civil, risque de perturber le calendrier des inscriptions aux examens officiels, surtout le CEPE et le BEPC.
« Mon fils va se présenter à l’examen du CEPE et a besoin d’un bulletin de naissance pour compléter son dossier d’inscription. Son école exige de le déposer avant ce mercredi », s’est plaint Claude Ranaivoson, père de famille habitant à Manakambahiny.
Une sexagénaire s’est aussi plainte pour être rentrée bredouille, après avoir fait le va-et-vient de chez elle et de l’arrondissement, pour obtenir un certificat de non remariage.

Enquêtes en cours
« J’ai besoin de ce document pour toucher la pension de mon défunt mari. Je n’aurai plus à manger d’ici quelques jours si je n’obtiens pas ce certificat. Je suis déjà venue la semaine dernière, sans réponse satisfaisante, aujourd’hui encore, je rentre chez moi sans le certificat», déplore-t-elle. D’autres avaient un rendez-vous pour chercher leur paperasse, la semaine dernière, mais n’ont pas été reçus jusqu’à hier.
Les employés de cet arrondissement ont limité leurs activités à la délivrance des actes d’état civil pour les nouveaux-nés, du certificat d’inhumer et du certificat de décès, pour obliger la mairie d’Antananarivo à renvoyer Jacques Nirina Razafin-draibe, le délégué de ce deuxième arrondissement. Ils l’accusent d’une mauvaise gouvernance de l’arrondissement et un mauvais traitement des employés.
« Il délivre des permis de construire, alors que ce n’est pas son rôle. Il a porté des coups et blessures volontaires sur un employé, récemment. Les demandes d’explication sont nombreuses», avancent ces grévistes. Ils ont montré leurs « preuves » au conseiller municipal, Lalatiana Ravololomanana. La CUA n’est toujours pas décidée à remplacer ce délégué au maire, qui nie tout en bloc. Des enquêtes seraient en cours. La CUA devrait chercher une solution pour éviter de tels désagréments aux usagers.

Miangaly Ralitera