Actualités Culture

Célébration – Le Nouvel An malgache se veut être fédérateur

Aujourd’hui est un jour particulier pour tous ceux qui respectent le calendrier lunaire traditionnel malgache. Une date importante marque, désormais, le début du printemps ou encore l’Asaramanitra, le 22 septembre. Suite à diverses concertations entre des hauts dignitaires de l’Imerina, cette date représente la renaissance et le renouveau ou le Nouvel An malgache. Ayant été sujet à polémique, cette célébration du Nouvel An traditionnel s’est finalement vu attribuer une date, qui, bien que consensuelle, divise toujours l’opinion publique.
Un comité présidé par le « Tangalamena » Patrick Zakariasy prévoit ainsi de célébrer cet événement en ce jour, au delà des célébrations parallèles qui se sont déjà tenues au mois de mars. Ceci-étant, cette célébration prévue traditionnellement sur la colline d’Ambohidra­biby ou encore à Ikianja Ambohi­mangakely se fera en catimini. Le fait est que pour l’heure, aucune programmation officielle n’a été annoncée. Patrick Zakariasy de réitérer quand même que, « Face à la mondialisation et pour diverses raisons, on assiste de plus en plus à une certaine perte d’identité culturelle et la population connaît une rupture avec ses racines profondes. C’est la raison pour laquelle il importe d’organiser cet événement en ode au Fihavanana, le temps de l’Asaramanitra. Le tout au respect de nos traditions ».
Une fête fédératrice, mais qui divise toujours à la fois, le Nouvel An malgache égayera quand même le centre ville à partir de ce soir. Porté par une jeunesse fière et solidaire, regroupée au sein de l’association Iray, la grande soirée « Volambita », dite fête du « Fihavanana » et de l’unité est à découvrir ce soir, à l’Hôtel de Ville à Analakely. Un événement culturel et artistique qui s’affirme comme une occasion de montrer la diversité des quatre coins de la Grande Île dans le pur respect de l’Asaramanitra. La soirée « Volambita » souhaite ainsi contribuer à faire valoir le développement, à travers les diverses formes d’arts, la culture, mais surtout ses us et coutumes traditionnels.
« S’unir malgré la diversité qui fait la spécificité de chacun », c’est à travers cette thématique que la soirée Volambita ouvrira ainsi ses portes. Au cours de cette célébration inédite du Nouvel An, défilés de tenues et coiffures traditionnelles revisitées seront agrémentés de performances musicales et chorégraphiques.

A.P.R.