Culture

Événement – Le Festival Donia célèbre un quart de siècle de festivités

Marquant de son existence l’histoire et l’image même de l’île de Nosy be, le Festival Donia rempile pour une 25e édition qui confirme sa réputation.

 

Une énième édition que le Comité d’organisation du festival de Nosy Be (Cofestin) annonce comme exceptionnelle. Autant pour l’envergure qu’elle adoptera que pour sa portée, mais surtout parce qu’elle symbolise 25 ans de passion réciproque entre le Cofestin et le public. C’est ce que le Festival Donia représentera du 26 au 30 septembre sur l’île aux parfums pour sa 25e édition.
L’occasion pour les organisateurs d’annoncer déjà, comme à l’accoutumée, une grande partie de sa programmation, tout en fédérant toute une pléiade d’artistes à se joindre à cette aventure. Traditionnellement organisé dans le cadre du week-end de la Pentecôte, le festival a dû être différé dans cette localité à majorité musulmane, pour cause du ramadan, cette année. Ceci dit, malgré ce report, la fête sera toujours bel et bien au rendez-vous et le Cofestin en a même profité pour retravailler cette édition. « Au bout de 25 ans, c’est plus de dix mille artistes qui se sont découverts sur la scène du Donia. Des artistes, qui, au travers du festival, ont, par la suite, contribué également à la promotion de la Grande île. C’est ainsi une jolie partie de notre histoire que l’on célèbrera avec ferveur et fierté aux côtés du public, lors de cette 25e édition », confie Vincenzo Sana, président du Cofestin en annonçant la couleur de l’événement.

Un statut international
Fort de son attachement à la promotion de la culture et du tourisme local, Donia s’affirme donc désormais comme le seul festival malgache à avoir été adoubé « Festival des musiques du monde » par la prestigieuse institution « World music expo » (Womex) à Washing­ton. Un statut international, qui lui vaut chaque année d’être le rendez-vous culturel privilégié des artistes nationaux et internationaux, qui brillent par leur carrière aussi bien en Afrique que dans l’océan Indien. Un quart de siècle oblige, Donia, qui n’a cessé de gagner en envergure, rassemblera ainsi, sur sa scène, divers artistes éclectiques. Outre les nationaux, le Cofestin nous annonce des groupes originaires du Gabon, de Mayotte, de Maurice, de la Réunion et des Seychelles qui sont d’ores et déjà attendus. Un festival populaire et une plateforme de découvertes, qui s’érigent maintenant comme un patrimoine culturel national. Donia lance un appel et s’ouvre à tous les artistes, qui souhaitent festoyer en liesse sur sa scène aux côtés de son public chaleureux au mois de septembre. Le festi­val, qui expose l’exotisme local, débutera avec son concours de beauté annuel « Miss Donia » le 22 septembre et son grand carnaval rejoignant le stade d’Ambodi­voanio le 26 septembre.