Actualités Social

Examen – Les sujets au baccalauréat à rénover

Les sujets d’examen sortiront de la routine, en cette session 2018. Le ministère de l’Enseignement supérieur reconnaît une faille dans la conception des sujets.

Gare aux habitués des « Cours faradoboka! ». Les types de sujet à ces révisions intensives ne risqueront pas de sortir à l’examen officiel du baccalauréat. Les trois ministères en charge de l’enseignement s’uniront pour concevoir des sujets d’examen hors de la routine. « Une étude a démontré que certaines questions se répètent chaque année. Des candidats les apprennent par cœur et arrivent à empocher des mentions. Certains arrivent à l’étranger mais se font rejeter des universités pour incompétence», souligne le Dr Dieu Donné Razafimahatratra, directeur de l’Enseignement supérieur public et privé auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique à Fiadanana, hier. On ne s’étonne pas alors, des candidats en classe de seconde ou de première qui brillent au baccalauréat.
Ce changement a été effectif depuis la session 2017. Cent vingt-quatre lycées ont élaboré les sujets d’examen, après quoi, une baisse du taux de réussite a été constatée dans les six ex-provinces. Des améliorations seront encore apportées, en cette session. Le MESUPRES, le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de l’Emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, se réuniront encore pour discuter ensemble comment élaborer des sujets dignes de leur nom.

Calendrier des épreuves
« Les sujets ne s’écarteront pas du programme scolaire. Ce sera la manière dont les questions vont être posées qui changeront », enchaîne ce responsable. La session du bacca- lauréat 2018 se déroulera en septembre. Les épreuves du baccalauréat général se tiendront du 17 au 21 septembre et celles du baccalauréat technique et techno- logique, du 24 au 27 septembre.
Le délai d’inscription a été prolongé, par rapport aux sessions précédentes. Elle sera ouverte le 29 janvier et ne sera clôturée que le 27 avril, au niveau des offices du baccalauréat. Tous les candidats doivent obligatoirement déposer leur dossier de candidature dans ce délai. Aucune dérogation ne serait accordée, pour faciliter le traitement des dossiers.
Comme aux précédentes sessions, les droits d’inscription seront de 15 000 ariary pour les candidats d’école, de 50 000 ariary pour les candidats libres et de 100 000 ariary pour les étrangers.

Miangaly Ralitera