Actualités Economie

Service financier – La poste intègre la «PosTransfer»

La poste rassure par rapport à la sécurisation des transferts avec IFS (International Financial System).

Madagascar intègre l’union postale universelle. Une étape qui permettra aux utilisa­teurs de la poste de profiter des avantages du transfert d’argent à moindre coût.

Facilitation. La technologie aidant, la poste vient d’intégrer la marque collective «PosTranfer» pour élargir ses services en termes de paiement et de transfert électronique d’argent. L’annonce a été effectuée, hier au bureau des postes des 67Ha par le comité de direction. Le concept entre dans la politique de l’Union postale universelle (UPU) par rapport à la priorisation de l’innovation, de l’intégration et de l’inclusion les objectifs de sa vision pour le secteur postal. L’intégration de la poste dans ce collectif permettra ainsi, aux utilisateurs malgaches, de transférer et de recevoir de l’argent au niveau international en toute sécurité et avec des frais de services abordables, suivant la politique d’inclusion financière de l’organisation. «L’UPU a toujours mis l’accent sur le développement de solutions pratiques et sur le
soutien à la modernisation des services financiers postaux au sein de ses pays membres. Aujourd’hui nous entrons dans ce réseau et profiterons de tous les avantages de cette interconnexion des services postaux au niveau mondial. Notamment sur des frais de transfert au plus bas sur le marché, avec moins de 10% du montant envoyé», explique Nirina Augustin Rakoto­malala, directeur général de la poste.

Innovation
Auparavant, la poste proposait déjà un service similaire qui était le Mandat Express du Régime Inter­national ou (MAERI). Ce service consiste à l’envoi et la réception d’argent la France, la Réunion et Djibouti. L’innovation apportée par le PosTransfer améliorera logiquement les taux de transfert déjà enregistrés avec MAERI. Parallèlement, cent neuf autres pays viendront s’ajouter aux possibilités de transferts autres que la France ou la Réunion. «Pour cette année, le système classique MAERI affiche un peu plus de quinze mille paiements ainsi qu’un demi-millier de transferts internationaux effectué. Avec l’intégration de ce système de l’UPU, l’augmentation du nombre d’utilisateurs des services de la poste dans cette branche, devrait suivre naturellement», souligne le directeur général de l’établissement. Ce dernier qui soutient qu’«avec une importante diaspora malgache effectuant des transferts d’argent allant entre cent et huit cent cinquante euros en moyenne, ce nouveau concept de la poste pourrait éventuellement devenir une importante source de rentrée de devises pour le pays».

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter