Actualités Social

Manifestations – Affrontements à l’Université

Des étudiants de la faculté des Sciences ont manifesté leur colère contre un problème d’allocation de bourse.

L’université d’Antananarivo a été, une nouvelle fois, la scène d’affrontements entre étudiants et éléments des forces de l’ordre, hier. La manifestation des étudiants de la faculté des Sciences au terminus à Ankatso, en début d’après-midi, pour revendiquer leur bourse d’études, en est l’origine. « Les anciens bacheliers, inscrits en première année, ne figuraient pas dans la liste des bénéficiaires de l’allocation de bourse, pour cette nouvelle année universitaire. En plus, on nous a promis de payer à temps notre bourse d’étude, alors que trois mois après la rentrée, le calendrier de paiement n’est toujours pas affiché », ont crié les manifestants.
Ils ont brûlé des pneus et ont démoli un kiosque près du portail de l’université. Ils ont, ensuite, lancé des pierres sur des passants et sur tout ce qui se trouvait au terminus des transports en commun. C’est alors que les éléments des forces de l’ordre sont intervenus. Cinq ou six bombes lacrymogènes ont été lancées, pour disperser les manifestants. Le calme est revenu, après près d’une heure d’affrontements entre les deux camps. Aucune arrestation, aucun blessé.

Flou
Ce problème d’étudiants non inscrits dans la liste des boursiers est flou. Le président de l’Université d’Anta­nanarivo, le Professeur Panja Ramanoelina, n’a pas donné de plus amples informations. « Le doyen de la faculté des Sciences est, actuellement, en train de le régler. Concernant le paiement de la bourse, on est dans le timing, vu qu’ils ne sont rentrés qu’en mai », annonce-t-il. Un communiqué de la cellule de la communication de la Présidence de l’université d’Antana­narivo précise que « 275 étudiants, reçus au baccalauréat en 2014 et 2013, et qui demandent à bénéficier des mêmes droits que les bacheliers de 2015 », sont touchés par ce problème. « La Commission des bourses aura encore à se prononcer sur chaque dossier pour l’octroi ou non d’une bourse. Les demandes sont reçues au service de la scolarité jusqu’au jeudi 21 juillet 2016, à midi », continue le communiqué. Les étudiants envisagent de retourner au même endroit, ce jour, pour continuer leur requête.

Sanction d’un étudiant

Des étudiants de l’Ecole normale supérieure (ENS) ont manifesté à l’Université d’Antananarivo, hier, matin, avec des banderoles. Ils contestent la sanction d’un de leurs camarades, suspendu de deux ans d’études universitaires publiques, après un conseil de discipline. Ils demandent l’allègement de cette sentence. Le professeur Panja Ramanoelina explique. « Cet étudiant a tabassé un administrateur, il y a un mois environ. Les 14 membres du Conseil lui ont attribué cette sanction en se basant sur les faits et sur les explications de l’étudiant ».

Miangaly Ralitera