Actualités Region

Campus – Les étudiants lancent un ultimatum

La décision du Conseil de discipline devant lequel vingt et un étudiants se sont présentés, le 6 juin, n’a pas plu aux concernés. La proclamation a eu lieu vendredi. Ces étudiants sont impliqués dans l’émeute et le saccage du campus d’Ambondrona, le 12 octobre 2017.
En réaction, ils ont lancé un ultimatum de quarante huit heures aux responsables pour revoir leur décision. Car les dix huit étudiants qui sont punis d’une sanction ferme, entre un et deux ans, ont pu obtenir un allègement de sanction après une demande déposée, il y a quelques jours. Ils ne pourront s’inscrire à l’université qu’au 2e semestre de l’année universitaire 2018, soit vers septembre 2019.
Le seul étudiant qui n’a pas demandé un allègement de sanction et qui a été absent durant le Conseil de discipline a, pour sa part, écopé de trois ans de suspension. Il ne pourra s’inscrire que durant la prochaine année universitaire prochaine 2018, soit en avril 2019.
L’Université de Mahajanga a aussi accepté la demande de logement de mille vingt trois étudiants. Mais cela n’a pas plu aux étudiants du BDUM qui crient au scandale et à l’injustice. La situation est ainsi de nouveau compliquée au sein de l’Université de Mahajanga. D’autant que des étudiants ont investi de force les cités U scellées, au lendemain de la manifestation du 21 avril par les députés du changement, sur la Place du Treize-Mai à Analakely. Les squatters ont opéré dans la nuit du 24 avril et les responsables de l’Université n’ont pu rien faire.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter