Actualités Culture

Événement – « Sketch’n’Rap » marie humour et hip hop

Un rendez-vous inédit destiné principalement à une jeune génération . « Sketch’n’Rap » se découvre au Fili’in Antsakaviro le temps d’un après-midi.

Un concept inédit, qui vise à rendre hommage à la scène hip hop tout en prônant la joie et la bonne humeur. « Sketch’n’Rap » se redécouvre au public, porté par une nouvelle génération d’artistes tous aussi passionnés que talentueux. Loin de surfer sur la vague du genre, qui conjugue uniquement rap et humour, cet événement veut surtout contribuer à l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes.
Conviant surtout le jeune public à se joindre à lui, « Sketch’n’Rap » est à apprécier sur la scène du Fili’in Antsakaviro le 27 janvier à partir de 14h. Le rap et l’humour sont deux genres artistiques qui se croisent souvent au devant de la scène.
Depuis les années 90, notamment avec les groupes mythiques comme 18.3, le rap, comme l’humour, conquiert et enchante le public par ses textes, ainsi que ses histoires. Ceci dit, le rap, lui, s’est toujours affiché avec cet esprit rebelle et revendicateur qu’on lui reconnaît, le tout porté par une certaine idéologie.
De nature taquine, satyrique et caricaturale, l’humour, quant à lui, ravit le public par son audace et sa fougue. Au fil des ans, la scène hip hop, comme la scène humoristique nationale, n’a cessé d’évoluer et de s’épanouir pour finir par occuper une place à part dans le cœur du public.

Jeunes et populaires
« Sketch’n’Rap », organisé d’après l’initiative de Sandix et de Ray Events Creators, s’affiche comme un rendez-vous convivial et chaleureux à partager. De jeunes rappeurs, ainsi que de jeunes humoristes doués, fiers de représenter une nouvelle génération téméraire et passionnée y sont à découvrir.
À savoir, dans le camp des rappeurs, Epistolier, lauréat du concours national « End of the weak » et qui a représenté la Grande île pour sa version internationale en Suisse. De même que Eklyps et Yremar, de jeunes rappeurs à la verve facile. Dans le camp des humoristes, on retrouve Iharantsoa, Gatia et Kiady Rivo, qui, n’ayant pas tous les trois leur langue dans la poche, enchanteront le public par leurs petites piques taquines tout au long du concert.
À l’occasion de cet après-midi au Fili’in Antsakaviro, ces jeunes artistes se relayeront ainsi sur scène pour enchanter par leur musique et amuser la galerie en même temps. « Sketch’n’Rap » portera ainsi très bien son nom, tout en se redécouvrant comme une plateforme de découvertes de nouveaux talents, issus de ces deux univers que sont le rap et l’humour.
Ce concept, qui n’en est pas à son coup d’essai, s’est, d’ailleurs, déjà présenté sur la scène du Centre de ressources des arts actuels de Madagascar (Craam) à l’université d’Antananarivo au mois de juin, l’année dernière. Désormais plus mature et abouti, il rempile ainsi, espérant gagner pas à pas en envergure pour mieux promouvoir les artistes de demain.

Andry Patrick Rakotondrazaka