Economie

Filière Lait – Les productions formelles se font rares

Professionnalisation de la filière. C’est l’objectif principal de l’initiative d’organisation de la journée du lait qui se tiendra du premier au trois juin prochain au centre by-pass Alasora. Présenté hier à Anosimasina par le Malagasy Dairy Board (MDB), le projet, soutenu depuis une décennie par Airtel Madagascar, a pour objectif de promouvoir la production de la filière, renforcer la synergie entre les acteurs, faire appel à des investissements nationaux et étrangers, et sensibiliser la population à la consommation de lait et de produits laitiers. En effet, «Un Malgache consomme environ cinq litres de lait sur une moyenne annuelle. En face un Kenyan en consomme cent vingt litres, tandis qu’un Français peut en consommer en moyenne deux cent cinquante litres par an. Une tendance que nous tentons de rattraper à travers la professionnalisation de la filière», explique Mira Rakotondrandria, Directrice excécutive de MDB.
Pour ce faire, l’institution projette de créer de nouveaux centres de collecte suivant les normes internationales dans la zone du triangle laitier. Zone de production qui regroupe les régions de Haute Matsiatra, Analamanga, Vakinankaratra, Alaotra Mangoro, Bongolava et Amoron’i Mania et où le prix du litre du lait varie selon le bon vouloir des collecteurs informels.

Harilalaina Rakotobe

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité