Actualités Culture

Théâtre d’objets – Alerte face aux changements climatiques

Tolotriniaina Solomanana et Soumette Ahmed mettent leur talent en œuvre,  sur scène, au service de l’écologie. 

Changer les comportements. Tel est le message que le groupe « Les voix de la marionnette » veut faire passer à travers un joli tableau intitulé « Azafady, ça peut pas durer ».

Une séance scolaire s’est tenue à l’Institut Français de Madagascar ou IFM à Analakely, hier après-midi, pour sensibiliser les petits à adopter les gestes quotidiens adéquats, face aux changements climatiques. La voix de la marionnette, un groupement de créateurs de diverses disciplines, s’est chargée de trouver un vecteur artistique intéressant pour véhiculer les messages, à travers un joli tableau de théâtre d’objets intitulé «Azafady, ça peut pas durer».
Durant presque quatre-vingt-dix minutes, Tolotriniaina Solomanana, une marionnettiste malgache, et Soumette Ahmed, un comédien comorien, ont su capter l’attention de l’assistance. Dans un décor fait à partir d’objets de récupération voire de déchets de tous genres, ils arrivent à raconter l’histoire de la genèse de l’univers, l’apparition des hommes, l’évolution technologique, la dégradation considérable de l’environnement, et le grand danger qui nous arrive dans un futur proche si tout un chacun garde ses mauvaises habitudes. Leurs talents respectifs de comédien tiennent le public en haleine jusqu’au bout, pour finir avec une question adressée à tout le monde : « Rêvez-vous d’un monde meilleur ? ». La réponse a été unanime et affirmative. « Ne vous résignez pas. Imaginez. Ça ne peut pas durer ! », concluent les deux comédiens pour marquer la fin.

Itinérante
Cette belle histoire écrite par Christian Caro, mise en scène par Filip Auchère et Pierre Porcheron, avec la musique de Mounawar, tire la sonnette d’alarme face à l’état d’urgence de la situation actuelle. Une cinquantaine d’élèves a répondu à l’invitation de l’IFM. La manifestation politique sur la place du 13 mai dissuade les écoles à venir, selon la constatation du directeur général de cet institut. Une autre représentation est prévue à l’Alliance Française d’Andavamamba cet après-midi pour ceux qui veulent tirer une bonne leçon, au profit de la planète.
« Azafady, ça peut pas durer», a été commandée par la Commission de l’océan Indien, à travers son programme « Energie », avec l’appui de l’Union Européenne, pour mettre en place des actions de sensibilisation, de promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique auprès des populations. Cette pièce de théâtre d’objets sera présentée prochainement à Mahajanga et à Nosy be pour finir sa tournée à La Réunion.

Ricky Ramanan