Faits divers

Rapt d’Annie et Arnaud – Transfert houleux de Roger Lala Stéphanie

Roger Lala Stéphanie serait originaire de la partie Nord Madagascar d’où son transfert à Antsiranana.

Condamnée à la prison à vie pour le rapt meurtrier d’Annie et Arnaud, Roger Lala Stéphanie a été transférée à la maison centrale d’Antsiranana.

Le spectre d’un douloureux rapt contre rançon remonte à la surface. Condamnée à vie le 27 septembre 2017 pour le kidnapping d’Arnaud et de sa sœur Annie à Toamasina, Roger Lala Stéphanie, l’un des principaux cerveaux de cet enlèvement meurtrier a été transférée à la maison centrale d’Antsiranana en début de semaine, après avoir été détenue à l’établissement pénitentiaire d’Antanimora lorsque le verdict est tombé.
Le transfert à Antsiranana de Roger Lala Stéphanie, tristement réputée en matière de kidnapping et de surcroît montrée du doigt de tirer les ficelles depuis la prison avec l’aide de complices, coïncide avec l’enlèvement du consul honoraire d’Australie, Zafarhoussen Habib, dans la crête Nord de la Grande île. Au sein de l’administration pénitentiaire, de hauts responsables affirment ne pas avoir été préalablement avisés du transfert à Antsiranana de Roger Lala Stéphanie.
La détenue a fait parler d’elle après qu’Arnaud et sa sœur Annie ont été enlevés dans la capitale du Betsi­misaraka le 23 novembre 2015. Pendant sa captivité, Annie, une collégienne de quatorze ans à l’époque, a été souillée puis assassinée par les ravisseurs. Sa dépouille méconnaissable a été par la suite laissée par les ravisseurs non loin de la résidence de la famille à Toamasina.

Assaut armé
Lors des investigations menées par la police et la gendarmerie sous la diligence du procureur de la Républi­que près du tribunal de première instance à Toamasina, le 4×4 pick-up de marque Mitsubishi Sportero L200, à bord duquel se trouvaient les deux collégiens au moment de l’enlèvement, a été retrouvé deux semaines plus tard. Le tout-terrain était caché dans le garage d’une propriété et les malfaiteurs étaient en train de le transformer en changeant la peinture et les plaques d’immatriculation lorsque les limiers leur sont tombés dessus.
Début février 2016, la police a arraché au forceps la libération d’ Arnaud, le captif rescapé. Lors de l’opé­ration de libération, après localisation du lieu de séquestration, cinq des ravisseurs se sont fait cueillir et des Kalachnikov ont été saisis avec des grenades et des munitions. Une longue série d’arrestations s’ensuivait alors. Parmi les soixante-quinze personnes arrêtées et inculpées figurent le juge Jackie Ernest Rabehaja, indiqué comme étant le soutien judiciaire de Roger Lala Stéphanie. Le magistrat a été acquitté au bénéfice du doute tandis que Roger Lala Stéphanie a été condamnée à des peines de prison à perpétuité avec dix-sept autres accusés dont deux agents pénitentiaires. Antsira­nana n’est pas le premier établissement carcéral où est transférée Roger Lala Stéphanie. Elle est déjà passée par Ambalatavoahangy à Toamasina, Antanimora et Ambatolampy.

Raheriniaina & Seth Andriamarohasina