A la une Actualités Politique

Gare d’andohatapenaka – « Nouveau point de départ de l’histoire »

Le chef de l’État a procédé à l’inauguration de la nouvelle gare routière et de la station-service d’Andohatapenaka hier. Deux infrastructures qui démontrent la concrétisation de sa vision du développement.

À marquer d’une pierre blanche. Hery Rajaonarimampianina, président de la République, a été dithyrambique, hier, lors de l’inau­guration de la nouvelle gare routière et de la station service d’Andohatapenaka.
Des réalisations qui, selon ses dires, sont le symbole de la volonté d’aller de l’avant pour le développement du pays. Pour donner à la population malgache le bonheur qu’il mérite.
Selon le locataire d’Iavo­loha, l’inauguration d’hier marque un nouveau point de départ pour Madagascar. Comme il l’a affirmé durant son discours, c’est un jour symbolique, car nous allons changer le cours de l’histoire. Le président de la République va prouver qu’il peut le faire avec la population. (…) Ensemble on peut le faire, et on doit le faire. Il a particulièrement, souligné le fait que ce changement, amorce à Andohatapenaka.
« Si l’on repense à l’histoire d’Andohatapenaka et de sa population, elle est pathétique. Elle n’est que pauvreté et mise à l’écart de la population », a déploré le président Rajaonarimampianina. Ayant la réputation d’être parmi les bas quartiers les plus précaires, les habitants d’Ando­hatapenaka ont souvent été laissés pour compte. Victimes des fâcheuses conséquences des intempéries, ils gonflent systématiquement les rangs des sinistrés.
Dans son passé récent, d’anciens puissants, ont fait main basse sur les hectares de rizières d’Andohata­penaka, sans égard pour les propriétaires et les habitants vulnérables de ses îlots. Tout cela pour servir des intérêts financiers particuliers. Le remblayage immense qui s’en est suivi n’a fait que renforcer les problèmes des bas quartiers de la capitale, qui, à chaque saison des pluies, se retrouvent sous les eaux.

Confiance et loyauté
Cette ambition personnelle a été l’un des détonateurs de la crise de 2009. Une crise qui a perduré durant cinq de Transition ayant mis à genoux la Nation toute entière. Sensiblement mis à mal, Madagascar commence, néanmoins, à se relever sur plan socio-économique. Comme le concède, à l’unanimité, les partenaires internationaux, la Grande île reprend la marche vers le développement. Comme l’a affirmé le locataire d’Iavoloha hier cette quête du développement se fera avec et dans l’intérêt de l’ensemble de la population, et Andohatapenaka en est la matérialisation.
« Cette réalisation est à mettre sur le compte de notre vision du développement. La construction de cette gare routière est le symbole de notre volonté d’aller de l’avant pour le développement du pays », a-t-il affirmé. Autrefois reliquat d’un intérêt personnel démesuré, une construction destiné à la population entière y est désormais construite. Des constructions qui symbolisent le changement de visage du quartier, de la ville en peu de temps, a déclaré le président de la République.
Avec des infrastructures modernes, durables et anticipant l’avenir, comme l’a indiqué le chef de l’État, soulevant en exemple la borne pour voiture hybride et électrique de la nouvelle station-service, Andoha­tapenaka casse son image de quartier défavorisé. Avec également le village Voara, et la rocade, le lieu, selon Hery Rajaona­rimam­pianina, démontre sa vision d’un Madagascar prospère et moderne. Une vision dans laquelle la confiance, la loyauté entre le secteur public et privé tient une place particulière.
Les projets d’infrastructure inaugurés,hier, matérialisent les performances du partenariat public-privé. Appuyée par Total Mada­gascar, la construction de la Gare routière et de la station-service a pris neuf mois. Une vitesse soulignée par le chef de l’État, qui a aussi mis en exergue le fait que tout le matériel utilisé est d’origine locale, avec le savoir-faire de nos ingénieurs et techniciens. Comme il l’a attesté, un bijou architectural, à l’image de sa vision de développement.

La rédaction