Actualités Economie

Secteur pétrolier – Une femme à la tête de Total Madagascar

Le nouveau directeur général, Biova Agbokou a pris ses fonctions. Elle a souligné qu’il n’y aura pas de changement dans les actions de Total Madagascar.

Continuité, c’est dans cette ligne que le directeur général de Total Madagascar Laurent Stouffe est remplacé par Biova Agbokou, lors d’un cocktail d’adieu qui s’est tenu avant-hier au Carlton, avant de quitter le pays prochainement. En outre, l’événement fut l’occasion pour le directeur sortant de dresser un bilan des quatre ans où il était à ce poste de direction générale tout en permettant à la nouvelle tête pensante de Total Madagascar de raffermir la perpétuation des programmes du groupe à Madagascar.
Anciennement directrice d’exploitation de Total Guinée Equatoriale, directrice Régionale de Total France, ou encore responsable HSE de la même firme, Biova Agbokou maîtrise parfaitement les rouages du fonctionnement de Total. Raison pour laquelle elle a été choisie à ce poste de direction générale pour Madagascar.

Pas de changement
Par ailleurs, dans ce même esprit de continuité, la nouvelle directrice générale d’affirmer qu’« il y a effectivement un changement à la tête de la direction générale, mais il n’y aura pas de changement dans les actions fondamentales qui ont été entreprises en sachant que l’objectif principal de l’entreprise est de permettre l’accès à l’énergie à tous nos clients tout en respectant les standards internationaux en ce qui concerne le respect de l’environnement ».
Ainsi, c’est à travers ces quelques mots que Biova Agbokou a annoncé les prochains projets de la firme. Notamment en matière de solarisation et de fourniture d’énergie renouvelable à travers SunPower, une autre filiale du groupe qui se consacre exclusivement au concept d’énergie verte. Le groupe français Total dispose de seize mille stations-service dans le monde. Et c’est un tiers, cinq mille stations de ce vaste réseau, que Total équipera de panneaux photovoltaïques d’ici 5 ans. « Pour le cas de Madagascar, la station pilote pour le projet est déjà en cours de réalisation à la nouvelle gare routière d’Andohatapenaka » conclut Laurent Stouffe.

Harilalaina Rakotobe