Magazine

« De titane en coton » – Un appel d’Amour d’Hadassa

L’enthousiasme d’Hadassa Lucia Tony Raparson se dégage d’elle-même. Elle est vive. Finaliste du Concours national
de chansons en français organisé par l’Alliance Française de Madagascar avec le titre « De titane en coton » qu’elle a écrit, composé et interprété, elle a plus d’une corde à son arc.

L5

Le cœur d’Hadassa tambourine avec l’écriture, la composition et le chant. Adolescente, elle faisait partie d’un club de chant de son lycée. « On faisait de l’a capela et c’était sympa. Puis, on a formé le groupe Fab avec mon frère. Je me rappelle, c’était ma première expérience dans un studio d’enregistrement. Avec le temps, les membres se sont éparpillés. C’est là que j’ai commencé à écrire. Un atelier organisé au Centre culturel Albert Camus m’a appris la démarche à suivre pour écrire et composer. Depuis, j’ai toujours ressenti une forte envie d’écrire, composer et chanter », se souvient-elle.

La vie et ses mille facettes à travers la plume d’Hadassa.
La vie et ses mille facettes à travers la plume d’Hadassa.

Dans ses textes, Hadassa parle de la vie et de ses mille facettes, de l’amour des uns et des autres, de la liberté, de l’adoption, de la pédophilie, et même de thèmes pas forcément gais. Aujourd’hui, elle décide de sortir les textes du tiroir et d’aller à la rencontre de son public. Le Concours national des chansons en français organisé par l’Alliance française de Madagascar s’est présenté comme une
opportunité à saisir. Elle s’est inscrite dans la catégorie « création » avec son titre « De titane en coton » qui se traduit par une ode à la vie, de vivre ses folies. Le morceau est saisissant. Son œuvre a touché la sensibilité de l’assistance et des membres du jury et elle finit à la première place de cette catégorie pour la région d’ Antananarivo. Elle représentera la capitale pour la finale nationale du 22 octobre. «J’incite les gens à venir nombreux pour découvrir et partager cette merveilleuse expérience que chaque candidat est en train de vivre », lance Hadassa avec un sourire généreux.

La vie est source d’inspiration inépuisable pour la belle Hadassa.
La vie est source d’inspiration inépuisable pour la belle Hadassa.

Inspirée

La vie est la source inépuisable d’inspiration d’Hadassa, et le piano son meilleur allié de tous les jours. Elle n’aime pas se limiter à un style. Curieuse, elle explore. « J’ai fait un exercice intéressant en composant une nouvelle version de Ave Maria et en faisant une reprise de Voasary » de Dama. Ces deux interprétations sont en écoute sur You tube.

Dynamique

En dehors de ses activités culturelles, Hadassa adore le sport. Elle pratique le badminton et la danse. « C’est une façon de m’entretenir et de m’équilibrer. L’écriture est cérébrale et demande des activités physiques pour une certaine harmonie », reconnait-elle. Elle avoue avoir une passion pour la médecine holistique.

L4

Le concours

Pour sa sixième édition, le Concours national de chansons en français propose pour la catégorie création, une nouveauté. Cinq candidats ont réagi à l’appel dans la capitale. Les quinze demi-finalistes de la catégorie « interprétation » passeront l’épreuve finale dans l’après-midi de ce dimanche 17 septembre à l’Alliance française d’Andavamamba. Révéler de nouveaux talents est le principal objectif de cette organisation.

« De titane en coton » a ébloui l’assistance  à l’Alliance française d’Andavamamba.
« De titane en coton » a ébloui l’assistance à l’Alliance française d’Andavamamba.

Textes : Ricky Ramanan
Photos : Tojo Razafindratsimba et Fournies

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter