Economie

Réforme – Le port de Toamasina va mieux

La plate-forme des cadres de Toamasina témoigne sa reconnaissance envers les réformes engagées pour le développement du grand Port.

Grand souffle. Les efforts d’amélioration de la ville économique du pays enchantent la plate-forme des cadres de Toamasina. Ceci ne concerne pas seulement les activités engagées pour le désengorgement du terminal à conteneurs du grand Port, la bataille pour l’efficacité portuaire enrôlée par la direction des Douanes est pareillement appréciée. Le groupement d’environ trois cent cadres issus de toute catégorie, jeunes, femmes et seniors a ainsi adressé une lettre aux plus hautes instances, au président de la République, au premier Ministre et au ministre des Transports et de la météorologie, à l’issue de leur réunion, le week-end dernier à Toamasina. «C’est une reconnaissance de vos décisions tendant vers l’assainissement et une revue de l’administration portuaire, et du monde judiciaire», expose la lettre signée par le coordonnateur de la Plate-forme, Richard Boda. «Nous avons souligné cet assainissement du monde judiciaire en rapport avec l’affectation de quelques juges et magistrats hors de Toamasina, qui aura un impact positif sur le développement économique de toute la province de Toamasina et de tout le pays. Nous nous réjouissons car, on peut en effet, changer et faire évoluer les choses», nous explique-t-il. «Les cadres restent ainsi optimistes quant à la décision prise par le régime en cette atmosphère de cohabitation, qui rassurera la population tamatavienne vers une sérénité», relate encore la lettre envoyée le 13 août dernier.

Indicateurs
Les efforts d’amélioration de la vie portuaire continuent . Le partenariat allant dans ce sens, déclenché le 28 mars dernier, avec le secteur privé tels que le groupement des Entreprises franches et partenaires (GEFP), le patronat Malagasy (Fivmpama) ou encore le Syndicat des industries de Madagascar (SIM), est en nette évolution.
Annicet Tiarson Rako­toari­vony, directeur des relations interprofessionnelles auprès du ministère de l’Industrie et du secteur privé précise que des actions sont menées pour atteindre les indicateurs convenus, pour oxygéner le port de Toamasina. «Le terre-plein est désengorgé à 50% avec l’aire d’entreposage de 2ha construite par la Société du port à gestion autonome de Toamasina (SPAT). On attend la décision du ministère des Finances pour les produits avariés. La décision finale sur la réexportation ou non des voitures volant à droite, ainsi que les carcasses des voitures est attendue, pour ne citer que ces quelques exemples», relate-t-il. La Société de manutention de marchandises conventionnelles (SMMC) change également de direction.

Ce concessionnaire d’activités liées à la manutention des marchandises non conteneurisées, mise sur pied depuis février 2008, assure au moins 30% des activités du Port, avec la manutention des voitures, les sacheries, les minerais, les métaux, les marchandises en vrac liquides et solides tels que l’huile, le riz, le ciment. La passation entre Jean Berthin, en poste depuis dix ans et le nouveau directeur de la SMMC se tiendra, normalement, en cette fin de semaine.

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Ny fikarakarana ny fifidianana mizotra miandalana, ny asa ho fampandrosoana koa anefa mitohy ihany. Azo atao tsara mihitsy ny manao asa 2 anatin’ny fotoana miaraka tahaka izao raha toa ka mahay ny mpitantana eh!

  • Anisany tafiditra ao anatin’ny vina fampandrosoana napetraky ny filoha ankehitriny ity fanitarana ny seranan-tsambo Toamasina ity. Tombotsoa lehibe no ho azon’i Madagasikara amin’izao, indrindra eo à lafiny toe-karena ary afaka mirehareha isika fa anisany lehibe indrindra eto Afrika io rehefa vita.

  • Raha ny fitadidiako dia ao anatin’ny vina Fisandratana 2030 ity fanitarana ny port Toamasina ity, ny tiako ho lazaina ry vahoaka malagasy dia, hafa ihany ny olona manana vina goavana sady mbola tsy nangalatra teto amin’ny firenena.