L'Express de Madagascar

Mahavelona-Foulpointe – Les opérateurs touristiques se mobilisent

Toujours en attente de financement. Les 56 km reliant Toamasina à Mahavelona-Foulpointe s’effectuent en deux heures en taxi-brousse. Le mauvais état de la route ne permet pas trop la circulation des voitures légères. On aperçoit toutefois des petites voitures familiales qui tentent d’affronter la trentaine de gros trous. La commune a décidé de faire appel à la contribution des opérateurs touristiques et des transporteurs pour au moins rafistoler les trous noirs. «Nous ne pouvons pas éternellement attendre le ministère central pour refaire cette portion de route. Notre renommée touristique en dépend. Les soixante propriétaires-hôteliers, restaurateurs, plagistes et transporteurs apporteront leur contribution, en gravillons, en sable, ou en ressources humaines», explique le maire, Tody Andriamaharo Jaona. Les travaux de réhabilitation de quelques gros points noirs sur la RN 5 commenceront lundi prochain. Le maire mise, par ailleurs, sur la sécurité et l’hygiène de la commune pour redorer le blason touristique de cette localité de la région Est. «Les plages sont propres et les activités sont ordonnées, des éclairages publics y sont installés. L’hygiène est notre priorité, vu que nous adoptons le
système HOREB, (Hygiène, organisation, restauration de l’environnement et de la biodiversité) pour la filière litchi par exemple», rassure encore le maire. Chaque foyer est ainsi tenu d’assainir son environnement direct sous peine d’une sanction. Le recyclage d’ordures et le système de biogaz progressent.