Sport

Tefinjanahary Rakotoniaina – « Rouler en solo, c’est un vrai challenge »

Depuis sa création, la course internationale de vélo tout terrain, MBike Adventure, adopte une formule « duo ». On se souvient des victoires d’Emile Randrianantenaina et Dama Miarintsoa en 2015, ainsi que du même Emile en compagnie d’Hasina Rakoto­nirina en 2016.
Pour la troisième édition du weekend dernier, la victoire finale est revenue à Cédric Jullian et Stéphale Lacas. À côté, on a également remarqué la belle performance de Tefinjanahary Rakotoniaina, deuxième du général et vainqueur de la catégorie solo.
Oui, Tefy a bouclé les 85 kilomètres des deux étapes de samedi et dimanche tout seul, sans coéquipier pour s’entraider en cas de pépin ou pour se motiver mutuellement. « Contrairement à l’édition précédente de 2016, je n’ai pas trouvé de coéquipier cette fois-ci. Or, je voulais vraiment participer à la course. Et donc, j’ai décidé de me lancer ce défi. Rouler en catégorie solo, c’est un vrai challenge. Ça peut surprendre, mais je n’avais pas vraiment d’appréhension avant le départ. Au contraire, j’étais très motivé », raconte-t-il.
Tefy a bouclé le parcours en 5h 46min 28sec. Il a terminé deuxième à chaque fois au terme des deux étapes, jalonnées de portions techniques, de montées ardues ou encore de passages dans des rizières. Toute une série de difficultés qu’il a surmontée tout seul et qui rend encore sa performance encore plus impressionnante.
« C’est vrai que c’était vraiment dur, notamment lors des passages dans les rizières, quand il a fallu parfois porter le vélo sur mes épaules, sachant qu’on ne peut pas y rouler. Mais j’ai affronté tout ça avec courage et abnégation. D’un autre côté, même si j’évoluais en catégorie ‘solo’, j’étais toujours dans le groupe de devant, ce qui m’a aidé psychologiquement, car je voyais toujours plusieurs coureurs devant et derrière moi », rajoute-t-il.
Dimanche au Batou Beach, Tefy a reçu le maillot XXL Energy, promis au vainqueur de la catégorie « solo ». La récompense de ses efforts sur les tracés Ambohima­nambola-Mantasoa-Ambohi­manambola. « Comme tout gagnant, je suis vraiment content. La MBike Adventure, c’est une compétition avant tout. Mais c’est en même temps un divertissement, car on découvre des paysages époustouflants et on côtoie beaucoup de gens dans les villages qu’on traverse », conclut-il.

Haja Lucas Rakotondrazaka