Politique

Initiative Malgacho-Malgache – Le CFM concocte un sommet des chefs d’État

Approche présidentielle. C’est la méthodologie choisie par le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM), pour mener sa médiation de sortie de crise. Une approche similaire à celle des médiateurs internationaux, seulement, le CFM ajoute Didier Ratsiraka, ancien chef d’État, dans les discussions.

Dans ce sens, le CFM annonce qu’il prévoit l’organisation d’un sommet des chefs d’État. Un rendez-vous qui devrait accoucher d’un « accord politique », pour mettre fin à la crise et donner un cadre apaisé à l’organisation d’une élection transparente, inclusive et acceptée de tous, selon les explications d’Alphonse Maka, président du CFM. Lors d’un point de presse, hier, au siège de l’organe réconciliateur, à Ampefiloha, son président ajoute que « cet accord amènera la paix dans le pays ».

La décision de l’organisation de ce sommet des chefs d’État a découlé des réunions, à deux reprises, des représentants du président de la République et de ses trois prédécesseurs à la nonciature, Ivandry. Le dernier en date s’est déroulé, hier. Un comité de suivi de l’exécution de l’accord politique issu du sommet des Présidents sera, par ailleurs, mis en place.

En réponse aux revendications des « députés pour le changement », d’être les premiers interlocuteurs dans le processus de sortie de crise, Alphonse Maka déclare, « notre rôle est juste de faciliter de rapprochement pour une recherche de solution à la crise. Nous avons choisi une approche présidentielle pour commencer. Nous verrons selon l’évolution de la situation ».

Garry Fabrice Ranaivoson