Actualités Sport

Pétanque – Championnat d'Afrique – Accueil triomphal des héros

Toutoune, Donga, Glou et Ny Havana, le coach Dolys, et le DTN Saminirina ont été accueillis en grandes pompes, hier à Ivato. Ce après avoir remporté le championnat d’Afrique en Tunisie.

Familles, amis et fans de pétanque, ainsi que des musiciens de « hira gasy » ont attendu les cham­pions d’Afrique, hier après-midi à Ivato.
Après avoir reçu les félicitations des dirigeants, notamment celles de Béryl Razafindrainiony, président de la Fédération Malgache de Pétanque, et celles de Rosa Rakotozafy, directrice du sport fédéral auprès du ministère de la Jeunesse et des sports, ils sont sortis de l’aéroport pour un bain de foule euphorique.
Un accueil triomphal pour Yves Andrianomen­janahary, alias Donga, Tonitsihoarana Ulricha, alias Toutoune, et Maminirina Rama­nantsoa­vina, alias Glou, ainsi que Haja Rafanome­zantsoa, alias Ny Havana, le coach Dolys Randriama­rohaja, et le directeur technique national Sami­nirina Razafindrakoto, colliers de fleurs autour du cou et deux trophées dans les mains. Soit celui de cham­pion d’Afrique en triplettes constituées et celui de champion d’Afrique de concours de tir de précision.
« C’est une grande victoire. On ne s’attendait pas du tout à un accueil aussi retentissant », a réagi Glou, sous le coup de l’émotion à sa sortie de l’enceinte de l’aéroport.
Une grande victoire, c’est l’expression parfaite pour décrire la campagne sans-faute de Madagascar, au championnat d’Afrique en Tunisie. La Grande île étant restée invaincue jusqu’au bout. Donga a cependant précisé que « ce ne fut pas facile car il y avait des adversaires de haut niveau, comme les Béninois ».

Coaching décisif
En finale, la sélection malgache a disposé du pays hôte sur le score de 13 à 7. « On a débuté la finale sur les chapeaux de roue, pour prendre une large avance. Toutefois, en raison d’un petit relâchement, les Tunisiens sont revenus au score. Mais nous nous sommes repris pour finalement l’emporter », a rajouté Donga.
Le scénario a été un peu différent en finale du concours de tir de précision pour Toutoune. Mené durant la majeure partie de son duel contre le Tunisien Bougriba, il a fallu attendre le sixième et dernier atelier pour qu’il prenne l’avantage, pour s’imposer 45 à 40. « Je n’ai jamais baissé les bras. Il fallait vraiment être fort dans la tête pour effectuer la remontée. Et le coaching de Dolys a été décisif », a affirmé Toutoune à ce propos.
Ce déplacement au Maghreb a été le premier pour Ny Havana. Un souvenir inestimable certainement puisqu’il est rentré avec la couronne continental. « C’est un premier titre international pour moi, pour ma première sortie. Merci à tous ceux qui nous ont soutenus, merci à mes équipiers de la sélection et merci au coach Dolys, sans qui on n’aurait pas pu gagner », a-t-il souligné.
La fête s’est poursuivie jusqu’en fin d’après-midi, hier. Un cortège a amené les héros nationaux vers le Palais des sports et de la culture à Mahamasina, où un cocktail leur a été offert pour célébrer leur sacre africain.

Haja Lucas Rakotondrazaka