Actualités Region

Mahajanga – Des mesures prises contre la peste

Des dispositions préventives afin d’éviter la propagation de la peste. Les taxis-brousse desservant la zone nationale sont désinfectés, entre autres.

L’Agence des transports terrestres (ATT) de Mahajanga a décidé de prendre de nouvelles dispositions, suite au communiqué du ministère de la Santé publique concernant les cas suspects de peste dans les régions Vakinankaratra, Analamanga, Alaotra-Mangoro, Atsinanana, Boeny, Sava.
Une sensibilisation a déjà été entamée depuis mercredi après-midi auprès des responsables au niveau des gares routières et des stationnements sur l’éventuelle existence de l’épidémie à Aranta Mahajanga, chez Cotisse, Trans Post, Transport Première Classe à La Corniche, et pour la zone Sud-Est.
De plus, une demande de collaboration avec la commune urbaine de Mahajanga vient d’être lancée. Elle consiste à donner la priorité aux dératisations des gares routières et des stationnements.
Une sensibilisation des coopératives exploitant la zone nationale est aussi en vue afin de renforcer la désinfection des véhicules et la sensibilisation des voyageurs sur l’existence de la peste. Le renforcement du contrôle des attestations de désinfection, pour tous les véhicules desservant la zone nationale, fait partie de cette nouvelle disposition.
« La désinfection au DTT des taxis-brousse qui desservent les zons nationales doit être effectuée au moins une fois par an », a souligné Toky Rahaingo, responsable au sein de l’ATT Mahajanga.
De ce fait, tous les véhicules qui ont sollicité une autorisation spéciale devront également présenter une attestation de désinfection au DDT.

Médicaments
Par ailleurs, le directeur régional de la Santé publique du Boeny, le Dr Diana Ratsiambakaina, ainsi que le médecin-chef de Santé publique du district de Mahajanga I, le Dr René Rasamoelinjatovo, et le chef de région Saïd Ahamad Jaffar, ont initié la sensibilisation de la population.
Ils appellent ainsi au calme et à la sérénité face aux rumeurs.
« Il faut garder le calme. Des cas de peste ne sont pas encore avérés à Mahajanga. Elle a sévi, la dernière fois, à Mahajanga en 1995. Les personnes ayant fréquenté leurs familles respectives à Tanà durant l’enterrement d’un malade de la peste sont déjà hors de danger. Des médicaments ont été distribués et ils font l’objet d’un contrôle médical. La seule prévention et solution consiste à nettoyer les endroits crasseux et sales pour éviter d’attirer les rats », a exhorté le chef de région.
« Les pharmaciens ne doivent pas délivrer de médicaments, surtout le Cotrim, sans la présentation d’une ordonnance. Il faut consulter un médecin avant de prendre un médicament prescrit par celui-ci », a aussi soutenu le Directeur régional de la santé Boeny.

Vero Andrianarisoa