Social

Santé – La semaine africaine de vaccination lancée

La Grande île avance dans le domaine de la santé. L’Afrique reconnaît les efforts fournis par le gouvernement.

Madaga-scar brille entre mille. Sa capitale a été choisie pour le lancement de la 8e édition de la semaine africaine de la vaccination (SAV) à l’échelle africaine. Selon la professeur Charlotte Ndiaye, représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le dynamisme et la volonté d’action de Voahangy Rajaonarimam-pianina, la Première dame, reconnus par ses consœurs de l’Organisation des Premières dames d’Afrique contre le VIH/SIDA, expliquent ce privilège donné au pays.
Par ailleurs, le pays a été félicité pour les résultats probants de sa lutte contre l’épidémie de peste dans deux grandes villes, en septembre et en octobre, ainsi que l’éradication en cour de la poliomyélite, causes dans lesquelles s’est engagé le chef de l’État. C’était au Palais des Sports à Mahamasina, hier, lors du lancement officiel de la SAV.
Durant cette SAV, la sensibilisation à la valeur et à l’importance de la vaccination sera intensifiée. Elle sera particulièrement axée sur l’efficacité. L’initiative arrive à point nommé. De plus en plus de parents refusent de soumettre leurs enfants à la vaccination. Lors des précédentes campagnes de vaccination anti-poliomyélite, par exemple, certains fermaient leurs portes aux agents communautaires et agents de santé qui arrivent chez eux. Des rumeurs les ont troublés.

Moyen efficace
Le thème de cette 8ème édition, « Les vaccins ça marche, faites votre part », devrait changer le point de vue des parents. « Pour preuve, c’est grâce à la vaccination que nous avons pu éradiquer la variole de la surface du globe depuis bientôt 40 ans maintenant. Et aujourd’hui, grâce à la vaccination, nous sommes en passe d’éradiquer la polio », explique la professeur Charlotte Ndiaye.
La couverture vaccinale doit être augmentée. Madagascar n’atteint pas encore la recommandation mondiale qui est de 95%. Notre taux national de couverture vaccinale est encore de 80 à 90%. Dans les zones enclavées, notamment dans le Sud et l’Ouest du pays, il serait au dessous de 80%. Cent douze réfrigérateurs solaires, vingt frigos électriques, deux mille cinq cent soixante et onze porte-vaccins et deux cent trente six glacières, destinés aux centres de santé de base pour conserver les vaccins, mais aussi cent vingt-quatre motos ont été offerts par les partenaires en santé, comme l’OMS, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef).
« Ces équipements de santé de base sont utilisés pour appuyer la surveillance épidémiologique des maladies évitables par la vaccination et d’autres activités du programme élargi de vaccination », a indiqué le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, tout en remerciant les donateurs. Il ajoute que la vaccination est le moyen les plus efficace pour prévenir les maladies, un outil de développement durable.

Miangaly Ralitera