A la une Actualités Faits divers

Une armée de bandits enlève le fils d'un opérateur à Ilafy

Nouveau kidnapping hier à Ilafy. Cette fois, c’est le fils de Danil Ismaël, propriétaire de Socolait qui a été la cible.

Une véritable armée. C’est le moins qu’on puisse dire. Douze bandits, tous armés de fusil d’assaut kalachnikov, ont enlevé hier à Ilafy Yanish Ismaël, le fils de l’opérateur Danil Ismaël propriétaire de la société Socolait et
d’autres sociétés . La scène s’est passée vers 11 heures alors que le jeune homme se trouvait au cimetière en pleine prière avec une soixantaine de personnes. Les bandits ont surgi et l’ont embarqué à bord d’une Renault Express. Plus loin, ils ont changé de voiture.
Pendant l’opération, un garde du corps de son père, en l’occurrence un commando du Gsis, a essayé de s’interposer mais a reçu une balle des bandits. Il a dû être évacué à l’hôpital militaire de Soavinandriana. Il va sans dire que la population a été paniquée par le coups de feu. Un sauve-qui-peut général a été observé aux alentours d’Ankadikely Ilafy. Les gens qui attendaient le passage d’un bus près de l’usine Somacou ont essayé de se mettre à l’abri.
La famille de Yanish de même que les forces de l’ordre ont été sans nouvelles du jeune homme depuis hier.
On croyait la série de kidnappings terminée avec l’arrestation de plusieurs suspects, auteurs de l’enlèvement du jeune Firoze a Ambohibao, il y a un mois. Erreur, avec ce qui s’est passé hier, les kidnappings ont encore de beaux jours devant eux. Pire, les bandits sont mieux équipés et mieux
organisés. On se demande s’il s’agit d’une armée dans l’armée avec un tel arsenal.
Armée dans l’armée
Les auteurs du rapt d’hier constituent, ni plus ni moins, qu’une véritable colonne militaire. Visiblement, ils sont bien renseignés sur leur proie et ont parfaitement préparé leur coup. De là à permettre aux enquêteurs de remonter de fil en aiguille jusqu’à celui qui mijote les coups, cela ne devrait pas être une entreprise difficile. Mais il est des kidnappings comme il est du trafic de bois de rose, il existe une liste de ceux qui en font leur activité remise aux autorités suprêmes sans qu’aucune personne mentionnée parmi les délinquants ne soit arrêtée.
La communauté française va, sans doute, réagir de nouveau avec cet enlèvement. Elle a vivement interpellé les autorités malgaches de prendre leurs responsabilités dans la protection de la population. Les nouveaux  ministres de la Police et de la gendarmerie ont du pain sur la planche. Visible­ment,  n’ayant même pas eu le temps de tout voir et d’assainir ils sont pris de court. À moins qu’on leur ait donné une mission impossible.

Hajatiana Leonard.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • madagascar… enlèvements, trafics divers et variés, justice populaire, corruption, népotisme… des aides attendues ! qui iront où ???????