Social

Santé – Formation des techniciens du CHU de Befelatanana

Une deuxième formation sur le traitement des déchets et le fonctionnement de l’autoclave, destructeurs de déchets, déjà installé a été organisé depuis hier et avant-hier au Centre Hospitalier Universitaire Joseph Raseta Befelatanana (CHU JRB). « Cette formation est bénéfique pour les techniciens des hôpitaux et le service de santé dans la mesure où elle permet une meilleure connaissance sur le fonctionnement de l’autoclave et le traitement des déchets au niveau de l’hôpital qui dispose déjà d’une incinérateur » indique Noëline Alice Ravololo-niaina, Cadre Hygiéniste au niveau du Service de Soins et d’Hygiène du Centre Hospitalier Universitaire Joseph Raseta Befelatanana (CHU JRB).
Les formateurs sont de l’équipe de médiclave (techniciens de l’incinération des déchets) de Johannesbourg et qui donneront des formations sur l’autoclave. L’objectif principal du projet étant la réduction des émissions non intentionnelles de polluants organiques persistants (POPs) et de mercure dans le secteur de la santé notamment au niveau du CHU JRB.
Et de mettre en place les meilleures pratiques environnementales et les technologies sans incinération dans le cadre de la gestion des déchets des hôpitaux. « L’autoclave permet de minimiser ou d’éliminer les émissions de polluants organiques persistants (POPs) qui regroupent divers composés comme les pesticides, les produits chimiques et les composés et les produits de manière non intentionnelle mais également de diminuer l’utilisation de produits et instruments médicaux contenant du mercure, tout en améliorant les pratiques pour les déchets contenant du mercure pour en réduire les émissions. Certains déchets sont traités afin d’être transformé en déchets assimilés à des ordures ménagères et les plastiques sont traités puis recyclés dans l’autoclave», explique Noëline Alice Ravololoniaina, cadre hygiéniste.
Dans le cadre du traitement des déchets et la gestion des déchets au niveau du CHUJRB l’autoclave installé le mois d’aout 2018 est destiné à traiter les déchets infectieux et à les rendre non infectants.