Region

Météo – Alerte rouge sur le Mozambique

C’est dans l’angoisse que les Mozambicains se préparent à affronter Idai. Cyclone tropical hier après-midi à 16h, Idai a entamé une nouvelle phase d’intensification et c’est au stade de cyclone tropical intense qu’il devrait atterrir dans la soirée ou la nuit prochaine dans une zone de 100 km autour de Beira entre Chinde au nord et Chiloane au sud.
L’intensité maximale des vents est estimée entre 200 et 230/ km/h en rafales. Idai devrait générer une surcote dangereuse excédant probablement les 3 m dans la partie sud du point d’impact, à laquelle s’ajoutera l’effet de la marée et une montée des eaux générée par la houle cyclonique. Potentiellement associée au pic de marée haute , la surcote pourrait dépasser les quatre mètres sur le littoral et atteindre 7 à 8 m dans l’embouchure du fleuve Pungwe. La surcote à Beira pourrait atteindre 2 m à 2,50 m. Les précipitations seront abondantes, avec des cumuls qui pourraient dépasser localement les 400 mm en 24 h, génèrant potentiellement d’importantes inondations.
C’est la deuxième fois que le Mozambique affronte Idai. Il s’était formé le 4 mars sur le Canal de Mozambique avait touché terre une première fois les 4 et 5 mars au Mozambique avant de se diriger vers le Malawi. Au moins 66 personnes avaient été tuées par les inondations dans le centre et le nord du Mozambique et des milliers de personnes déplacées. Près de six mille habitations avaient été détruites, plus de cent quarante personnes sinistrées et plus d’une centaine de milliers d’hectares de récoltes inondées. Le Mozambique avait déjà été frappé entre le 17 et le 22 janvier par la tempête tropicale Desmond qui avait générè des vents maximums de 100 km/h.
Le gouvernement a placé le pays en alerte rouge en raison de la poursuite des précipitations et de l’arrivée imminente de Idai. Les autorités ont également ordonné l’évacuation des zones côtières.Seize centres ont été ouverts dans les provinces de Zambeze et de Tete pour accueillir en urgence les déplacés.

© JIR